Tellement cruel

le
0
Tellement cruel
Tellement cruel

Dix ans après, la même désolation. Les Bleus n'ont pas réussi à devenir une deuxième fois champions du monde avec Zidane en 2006, ils ne sont pas non plus parvenus à inscrire une troisième fois leur nom au palmarès du Championnat d'Europe, en 2016 et à domicile. Le football ne soigne de rien, ni des crises économiques ni de la violence sociale ou aveugle, mais il peut agir comme un baume apaisant sur nos plaies du quotidien. Il n'y aura pas ça ce matin, même si la France a vibré quelques jours en juillet, avec l'apothéose d'une demi-finale contre l'Allemagne remportée (2-0) grâce à son caractère et son sens du sacrifice.

 

La réussite a fini par prendre la poudre d'escampette

 

Les Bleus ont tout tenté mais l'affaire s'est jouée dans la prolongation, qui restera l'instant portugais dans cet Euro. Ils ont vaincu la Croatie au bout du bout et la Pologne aux tirs au but. Un coin de France sourit ce matin, danse comme un enfant et saute partout : c'est la communauté lusitanienne composée d'au moins un million de personnes. La fierté est rouge et vert. Les Portugais ont mis fin à la malédiction face à ces Tricolores qui les empêchaient d'avancer dans les Euros comme dans les Coupes du monde.

 

Leur revanche est notre poison, et à l'extérieur en plus, sur le terrain des Français. Eux seuls peuvent comprendre notre peine. En 2004, la Grèce leur a fait le même coup, s'imposer chez eux et ce n'était pas sympa. Alors on reste amis mais on est contrariés quand même. Pour une fois, et ils ont raison de ne pas se gêner, ils vont chambrer l'équipe de France pour quelques années. C'est leur premier titre international.

 

La génération Griezmann reste vierge de tout palmarès, deux ans après un quart de finale de Coupe du monde perdu contre la Mann­schaft. Le jour de récupération en moins a sans doute joué. Le fait qu'elle ne devienne une équipe qu'en cours de route — Deschamps n'a pas eu le choix — ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant