Télévision: la télécommande n'a pas dit son dernier mot

le
0
Télévision: la télécommande n'a pas dit son dernier mot
Télévision: la télécommande n'a pas dit son dernier mot

Non, la bonne vieille télécommande ne sert pas seulement à zapper. Désormais, elle permet aussi, pendant la diffusion d'une publicité à l'écran, d'acheter un produit, de recevoir un coupon de réduction ou un échantillon. L'intérêt? Réduire le laps de temps entre la publicité et l'acte d'achat.Cette semaine, France Télévisions a diffusé sa première campagne de pub interactive pour une banque. Pendant la durée des spots sur France 2 et France 5, le téléspectateur, muni de sa simple télécommande, pouvait appuyer sur "OK" et se voir offrir 80 euros en cas d'ouverture d'un compte.Concrètement, sur les modèles de télés récentes connectées à internet, un filtre transparent est ajouté par dessus l'image diffusée. Une fois la publicité reconnue, une petit fenêtre apparaît sur ce calque avec l'offre correspondante.Le cas de la banque peut se décliner avec, par exemple, une marque de yoghourt qui envoie un coupon de réduction, une marque de cosmétique qui fera parvenir un échantillon à domicile ou un parfum qui pourra être acheté directement.En cas d'intérêt, le téléspectateur ayant cliqué sur "OK", devra ensuite entrer son numéro de portable afin d'y recevoir l'offre promotionnelle de l'annonceur.La régie publicitaire de France Télévisions s?est associée à la société ClickOn, dont la plateforme permet de synchroniser en temps réel un spot diffusé à la tv avec le dispositif interactif.Cette innovation concerne les télévisions HbbTV (Hybrid Broadcast Broadband Television, ndlr), un standard industriel européen de tv connectées qui permet aux chaînes de proposer des contenus supplémentaires et d'interagir avec le téléspectateur. Le parc de postes concernés est estimé à près d'un million dans l'Hexagone, selon France Télévisions."L'idée, c'est d'avoir un dispositif qui génère de l'instantanéité. Ici, ça limite le temps de latence entre la publicité et l'action d'achat", ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant