Télévision : avant Hollande, les présidents face aux Français

le
0
Valéry Giscard d'Estaing lors d'un dîner à la table de la famille Nehou à Grosseuvre (Eure), le 24 octobre 1975.
Valéry Giscard d'Estaing lors d'un dîner à la table de la famille Nehou à Grosseuvre (Eure), le 24 octobre 1975.

Ce soir, sur TF1 et RTL, dans l'émission En direct avec les Français, François Hollande s'attaque à un exercice périlleux, qui tend à devenir un classique de la fonction présidentielle : le face-à-face "les yeux dans les yeux" avec les Français.

VGE s'invite à dîner

Avant lui, certains de ses prédécesseurs se sont pliés à l'exercice, avec plus ou moins de réussite. C'est Valéry Giscard d'Estaing qui, le premier, a utilisé le petit écran pour mettre en scène sa proximité avec ses électeurs. À partir de janvier 1975, Giscard s'invite régulièrement à dîner dans un hospice d'Ivry ou chez un encadreur, pour citer les deux premiers dîners. Une façon novatrice de "regarder la France au fond des yeux", selon la volonté de "VGE". Plus tard dans son septennat, le locataire de l'Élysée renvoie l'invitation : le 1er février 1977, 60 Français viennent poser leurs questions en direct au président. Parmi eux, madame Fossé, dont la question "Que connaissez-vous des difficultés matérielles que peuvent éprouver certaines familles françaises ?" déstabilise son hôte.

Chirac face à 83 jeunes

En avril 2005, sur les conseils de sa fille Claude, Jacques Chirac se lance à son tour. Confronté au risque de la victoire du "non" au référendum sur le traité constitutionnel européen, le président fait face, lors de l'émission Référendum : en direct avec le président, à 83 jeunes de 18 à 30 ans. Son but : convaincre leurs...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant