Téléréalité : quand les écrivains font de l'audience

le
0

Balzac doit se retourner dans sa tombe. Si l'écrivain s'était douté qu'il donnerait son nom un jour à une émission de téléréalité !

On pensait que Nabilla avait remplacé Eugénie Grandet dans les rêves du grand public. Pas si sûr... Après des émissions de téléréalité sportives, amoureuses, dans un loft, une émission de téléréalité littéraire va, de façon assez inattendue, bientôt voir le jour. Lancée par les Éditions du Net, l'idée est de filmer 24 heures sur 24 dans un château vingt écrivains, en octobre prochain, qui écriront un roman collectif en vingt jours (notre photo, le château de Brillac). Une émission quotidienne de 30 minutes sur le site de l'Académie Balzac permettra de suivre la genèse de l'œuvre.

A priori, les concepts de littérature et de téléréalité semblent incompatibles, les discussions de ce type d'émission se distinguant rarement par leur hauteur d'esprit. Mais nombre de Français se rêvant en écrivains, la littérature et la té...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant