Téléphonie : SFR prêt à racheter Bouygues Telecom pour 10 milliards d'euros

le , mis à jour à 17:39
2
Téléphonie : SFR prêt à racheter Bouygues Telecom pour 10 milliards d'euros
Téléphonie : SFR prêt à racheter Bouygues Telecom pour 10 milliards d'euros

Va-t-on revenir à trois opérateurs de téléphonie en France ? Après avoir racheté SFR, Patrick Drahi relance son offensive sur Bouygues Telecom en mettant sur la table une enveloppe de 10 milliards d'euros. Selon le JDD, l'offre de rachat a été déposée il y a une dizaine de jours et le conseil d'administration de Bouygues convoqué mardi devra dire s'il est décidé ou non à se séparer de ses 11 millions de clients dans le mobile.

L'idée d'une telle fusion est loin d'être nouvelle. En 2014, la situation était inversée. Bouygues avait fait une offre sur SFR mais c'est finalement Patrick Drahi, le patron d'Altice et de sa filiale Numéricable, qui avait remporté la mise. Fin février, alors que la mort de Martin Bouygues était annoncée par erreur, le nouveau patron de SFR avait déjà inversé les rôles en faisant une première offre de rachat. Réponse cinglante de Martin Bouygues lors de la présentation des comptes : «Vous vendriez votre femme ?»

Une offre qui améliore de 25% la valorisation de Bouygues

Sauf que cette fois, Patrick Drahi semble prêt à sortir le grand jeu. Selon le JDD, cette offre valorise Bouygues Telecom près de 25% plus cher que la valeur estimée par les marchés. En 2014, Free avait fait une offre à 5 milliards d'euros... Pour autant, dans l'entourage du patron du BTP, on laisse filtrer que «cette offre de Drahi n'est convenable et pas bouclée notamment son financement». En clair, même si Martin Bouygues est prêt à vendre, il faudra rajouter du cash... A 11 milliards d'euros, l'affaire pourrait être conclue. A bon entendeur !

En rachetant Bouygues, SFR, qui accumule du retard sur la 4G, deviendrait le premier opérateur en France sur le mobile avec la moitié du marché et le deuxième pour l'accés à internet derrière Orange. Reste à savoir si les banques vont suivre le groupe de Patrick Drahi. En un an, celui-ci s'est déjà endetté de 32 milliards d'euros avec l'achat de SFR, de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rroot le dimanche 21 juin 2015 à 09:59

    LoL ... l'action chute , la rumeur revient pour la faire remonter en bourse !

  • dragolit le dimanche 21 juin 2015 à 09:39

    et vive la dette, 14m 7M quoi hein non