Téléphonie mobile : Montebourg pousse l'offre de Bouygues sur SFR

le
16
Téléphonie mobile : Montebourg pousse l'offre de Bouygues sur SFR
Téléphonie mobile : Montebourg pousse l'offre de Bouygues sur SFR

Chantre du made in France, Arnaud Montebourg était plutôt discret jusque-là sur le dossier SFR, même s'il a rencontré il y a dix jours durant deux heures chacun des candidats au rachat. Maintenant que Numéricable-Altice et Bouygues ont déposé leur offre de reprise, le ministre du Redressement productif veut «faire monter les enchères». Dans une interview exclusive au «Parisien Dimanche» - «Aujourd'hui en France», il marque sa préférence pour un secteur de la téléphonie mobile avec trois opérateurs. Une manière de pousser l'offre de Bouygues sur SFR.

Que demandez-vous aux opérateurs ?

Arnaud Montebourg. L'arrêt de la guerre des prix, la stabilisation du secteur, la reprise des investissements notamment dans la fibre où il faut injecter 30 Mds? et la relocation des centres d'appels.

Qu'attendez-vous des candidats au rachat de SFR ?

La ligne rouge est claire : ce sera zéro plan social, zéro plan de départs volontaires, zéro licenciement. Et engagement de patriotisme économique, c'est à dire cotation à la Bourse de Paris, siège social en France, recherche et developpement en France, relocalisation de call-centers et achat des équipements télécoms chez le français Alcatel. Je demande donc à voir. Mais nous souhaitons déjà que les candidats améliorent ces offres au regard de nos exigences.

Quelle est alors votre position sur les offres présentées ?

La concurrence par la destruction s'arrêtera si nous revenons à trois opérateurs mobile tout en maintenant des prix bas. Elle ne s'arrêtera pas si Numéricable conquiert SFR puisque la concurrence restera à quatre dans le mobile. Et au final, soit Free soit Bouygues, sera à ramasser à la petite cuillère avec des milliers d'emplois perdus. Se pose aussi la question des investissements : est-ce que le repreneur privilégiera le Plan fibre très haut débit du gouvernement ? Le câble, c'est du bon débit, alors que la fibre c'est du très ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • slivo le dimanche 9 mar 2014 à 22:39

    A force de pousser, on sait ce qui va finir par sortir : de la M....

  • fgino le dimanche 9 mar 2014 à 15:16

    Montebourg ministre du chomage !

  • M4328752 le dimanche 9 mar 2014 à 15:14

    moi qui croyait que plus il y avait de concurrents et meilleur c'était pour les clients, j'ai dû raté un épisode.

  • fgino le dimanche 9 mar 2014 à 14:57

    touche à rien Montebougre !! tu portes malheur !!

  • badaro le dimanche 9 mar 2014 à 11:12

    Ce sont les élus et leurs armée de fonctionnaires qui font la pluie et le beau temps sur les sois-disant entreprises privés.

  • M3366730 le dimanche 9 mar 2014 à 10:50

    Décidément ce Montecrotte fait tout pour mettre en faillite les entreprises et maintenant fait du loobing pour une entreprise plutôt qu'une autre qui est en difficulté , on finirait par se poser la question s'il ne palpe pas !!!!!

  • fgino le dimanche 9 mar 2014 à 10:04

    on dit ailleurs que Bouygues va se vendre à FREE !! il est au courant le sinistre !!

  • fbordach le dimanche 9 mar 2014 à 09:54

    Tiens le ministre du dressement reproductif essaye d'exister?

  • devcor le dimanche 9 mar 2014 à 09:24

    Inutile de s'énerver, ce gui.g.nol croit avoir du pouvoir.....il n'en a strictement aucun ! Alors il fait du bruit avec sa bouche.

  • fgino le dimanche 9 mar 2014 à 09:21

    il va toucher un bakchich le montebougre !!