Téléphonie mobile : l'étude sur la qualité des réseaux qui bouscule les idées reçues

le
0
Téléphonie mobile : l'étude sur la qualité des réseaux qui bouscule les idées reçues
Téléphonie mobile : l'étude sur la qualité des réseaux qui bouscule les idées reçues

C'est une étude aux résultats surprenants que «Le Parisien»-«Aujourd'hui en France» a pu consulter en avant première. L'Arcep, autorité de régulation des télécoms et des postes, a réalisé au premier trimestre une étude approfondie sur la qualité des réseaux de téléphonie mobile, comme elle en réalise depuis 2007.

Pour cette version 2014, pas moins de 90.000 mesures ont été faites dans 900 communes et agglomérations. Réalisées en extérieur, en intérieur, en rez-de-chaussée, en étage, en circulant à pied, en voiture, en train, en ville, à la campagne... ces mesures révèlent d'importantes disparités de qualité des réseaux. Sur les 258 critères retenus pour coller le mieux possible à «l'expérience client», Orange affiche des résultats supérieurs à la moyenne à 213 reprises, loin devant ses concurrents.

Qu'Orange dispose du meilleur réseau n'est pas vraiment une surprise. ce qui l'est, c'est le classement derrière. Car c'est Bouygues qui arrive en seconde position, loin derrière, certes, avec 75 critères au dessus de la moyenne. Un chiffre cependant deux fois supérieur au score de SFR, troisième de ce classement réalisé pour la première fois par l'Arcep. Enfin dernière grosse surprise : Free, le quatrième opérateur mobile, arrivé sur le marché en janvier 2012 sous l'impulsion de l'Arcep, justement, est dernier avec un score plus que passable : deux critères seulement pour lesquels Free mobile se classe au dessus de la moyenne.

VIDEO. A la Une. «L'enquête qui épingle le réseau de Free mobile»

Mise en avant de critères «qualité»

Ce bilan est le résultat -à un instant T- de choix technologiques : nombre d'antennes, lieux de leur implantation, fréquences utilisées, largeur de bande de fréquence dédiée... autant de données que les opérateurs doivent mixer pour obtenir le meilleur résultat. En arrière plan, évidemment, il y a les investissements ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant