Téléphonie : Free casse les prix de la 4G

le
0
Téléphonie : Free casse les prix de la 4G
Téléphonie : Free casse les prix de la 4G

Free lance une nouvelle charge contre les prix dans la téléphonie mobile. Il propose depuis ce mardi la téléphonie de quatrième génération (4G)... au prix de la 3G, soit à partir de 15,99? dans certains cas. Le forfait est normalement vendu à 19,99 ?/mois, mais il descend à 15,99 ? pour les abonnés à la «box» de l'opérateur, selon un communiqué publié par l'entreprise.

Le marché attendait depuis longtemps l'initiative que pourrait prendre le trublion de l'internet et de la téléphonie mobile dans le domaine de la 4G, qui permet d'accéder à l'internet depuis un appareil portable avec des débits comparables à ceux offerts par la fibre optique. En septembre, son directeur général, Maxime Lombardini, avait brouillé les pistes en laissant entendre que le groupe pourrait prendre son temps : le développement de la 4G sur le marché français «ne va pas aller si vite que ça» et ce ne sera certainement pas «le combat de Noël», avait-il alors dit.

20 Go de données par mois

Finalement, Free sa lance dans la bataille de la 4G et affirme que sa nouvelle offre «divise par cinq le prix proposé sur le marché pour ce type de forfait», c'est-à-dire sans engagement. «Nous positionnons la 4G à son juste prix. Free reste fidèle à sa promesse avec une offre simple, complète et sans engagement au meilleur prix, (tout en offrant) toujours plus pour le même prix», explique Maxime Lombardini. L'opérateur se démarque également de ses concurrents en mettant en avant le volume de données utilisables avec le forfait : 20 gigaoctets, soit la quantité de données la plus élevée du marché. SFR, Bouygues et Orange proposent de 3Go à 16 Go en fonction des forfaits. Dans un tweet, Xavier Niel, le fondateur de Free se félicite des prix que l'entreprise peut proposer.

Et sans Free, les prix de la téléphonie mobile en France, ce serait quoi ? #FreeMobile #5xmoinscher 19,99?/m. #4G 20Go? Xavier Niel (@Xavier75) 3 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant