Téléphone, ordinateurs... faut-il les assurer avant son départ en vacances ?

le
0

Certaines assurances, dites affinitaires, sont dédiées aux appareils « high tech » comme les tablettes, téléphones et ordinateurs portables. Avantages, inconvénients et mode d'emploi de ces assurances.

De plus en plus de consommateurs adhèrent à une assurance spécifique pour partir en vacances en toute sécurité avec leurs appareils électroniques mobiles: smartphones, tablettes tactiles, ordinateurs portables ou autres objets connectés. C'est ce qu'on appelle souscrire des assurances affinitaires.

Le principe des assurances affinitaires

Les assurances affinitaires sont des contrats d'assurance personnalisés, spécialement conçus pour protéger une certaine catégorie de population ou de consommateurs aux besoins similaires (exemple: assurance pour les golfeurs). Parmi eux, certains sont destinés à couvrir les produits nomades «high tech». Ils prévoient une indemnisation ou le remplacement de l'appareil en cas de vol ou de casse, par exemple durant un voyage ou des vacances.

Évitez les doublons d'assurance avec votre carte bancaire

Lorsque vos appareils à domicile subissent un sinistre (vol, dégât des eaux, incendie), ils sont couverts par l'assurance multirisque habitation. Mais hors de votre domicile, en voyage, en train ou en avion, cette assurance n'est plus efficace. En cas de vol dans un véhicule votre assurance auto peut parfois jouer. Si vos appareils sont vraiment coûteux ou très perfectionnés, ils méritent une couverture digne de ce nom. L'assurance pour appareils nomades est d'ailleurs souvent proposée au moment de l'achat de votre mobile.

Cependant, avant de commencer à chercher un contrat d'assurance adapté à vos besoins, vérifiez l'assurance de votre carte bancaire internationale. En effet, celle-ci peut couvrir votre smartphone, ordinateur portable ou même l'ensemble de vos produits nomades sans exception. Et ce, sans supplément de cotisation.

Tous les sinistres ne sont pas couverts

Autre conseil avant de vous laisser tenter par une telle assurance dédiée: lisez toujours le contenu du contrat et notamment la clause des exclusions. Car, si les prix sont à peu près similaires d'un assureur à l'autre (autour de 100 € par an), les contenus peuvent varier du tout au tout.

»» Lire aussi: Comment faire face à un vol dans un club de vacances?

Par exemple, certains contrats couvrent le vol, sans en détailler les circonstances. Donc, tous les types de vol sont a priori indemnisables. D'autres, a contrario, ne couvrent le vol qu'après une agression. Ce qui restreint beaucoup les possibilités d'indemnisation, sans parler de la difficulté de fournir des preuves de l'agression.

Quant à la casse, vérifiez précisément quel élément est réellement couvert: l'écran (très souvent exclu si l'appareil lui-même fonctionne encore), la batterie, les commutateurs, les touches...

À noter

Soyez attentif aux conditions d'indemnisation, l'assureur proposant souvent de réparer le matériel. Et lorsque le remboursement est proposé l'indemnisation se fait fréquemment sur la valeur à neuf en tenant compte, parfois, d'un coefficient de vétusté et toujours dans la limite d'un plafond.

Pensez à faire jouer la loi Hamon

La loi Hamon facilite la résiliation des contrats d'assurance. Grâce à elle, les consommateurs peuvent comparer les offres d'assurance et choisir celle qui leur convient le mieux. Ainsi, ils peuvent en changer au bout d'1 an si elle ne les satisfait plus. Ce principe vaut, non seulement, pour tous les contrats d'assurance «classiques» (habitation, auto, santé), mais aussi pour les assurances affinitaires et les extensions de garanties souscrites à l'occasion de l'achat d'un produit. De la sorte, vous pouvez faire jouer la concurrence pour obtenir les meilleures garanties au meilleur prix.

»» Lire aussi: Est-il nécessaire de prendre une assurance- voyage?

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant