Teleperformance: l'acquisition américaine toujours saluée.

le
0

(CercleFinance.com) - Toujours plus haut ! Deuxième plus forte hausse de l'indice SBF 120 ce midi, l'action Teleperformance, à 93 euros, ajoute encore 3,6% aux 8,95% gagnés la veille après l'annonce d'une acquisition aussi dynamique que relutive aux Etats-Unis.

L'action Teleperformance, qui jusqu'à mi-2012 ne végétait pas à plus de 20 euros, affiche donc un parcours remarquable, avec une hausse proche de 165% en trois ans. Seules six valeurs de l'indice large parisien ont réussi à faire mieux, dont quatre 'biotechs' (comme DBV et Genfit), Aperam et Ubisoft.

En effet, Teleperformance a annoncé hier l'acquisition de LanguageLine Solution (LLS), “leader sur le marché nord-américain dans les solutions d'interprétariat par téléphone et visiophone”. L'opération est importante : le montant de l'acquisition, soit 1,35 milliard d'euros, peut être comparé à la capitalisation boursière du groupe (5,4 milliards).

Chez le bureau d'études nantais Portzamparc, on évoque 'une acquisition transformante' : si LLS ne représente que 10% du CA de Teleperformance, sa croissance annuelle moyenne devrait se situer vers 10% jusqu'en 2020. Soit le double de l'anticipation de Teleperformance à cette date et avant l'opération. 'L'acquisition devrait donc booster de manière structurelle la croissance de près de 1% selon nous en prenant en compte les synergies commerciales', estiment les spécialistes.

De plus, LLS devrait soutenir non seulement le chiffre d'affaires de Teleperformance, mais aussi sa rentabilité. En effet, la marge d'EBITA de LLS est très élevée (38%) quand l'an dernier, celle de Teleperformance n'atteignait pas même 15%. Bref, l'intégration de la société américaine s'annonce fortement relutive sur les profits du groupe français.

Quid du financement de l'opération ? Teleperformance lèvera de la dette, ce qui devrait porter à court terme son ratio d'endettement aux environs de 2,5 fois son excédent brut d'exploitation (EBITDA), niveau généralement considéré comme élevé mais soutenable. En outre, le contexte de taux bas devrait permettre au groupe de s'endetter à 4% environ. Et le cash flow généré par la suite permettra de rembourser la dette.

Toujours d'avis de renforcer la ligne Teleperformance, Portzamparc vise maintenant 99 euros.

Chez Société Générale, on salue également l'opération. Mais une note souligne aussi que le principal défi pour Teleperformance sera d'accélérer la croissance de LanguageLine Solutions et de maintenir sa rentabilité au haut niveau qu'elle atteint actuellement. A l'achat, les analystes n'ont pas modifié leur objectif de cours de 93 euros.

Notons que le consensus FactSet, qui pour l'heure date encore du 15 août, est unanimement haussier : sur les 13 analystes suivant le titre, 11 sont à l'achat et deux à conserver.

EG


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant