Telefonica veut permettre à ses clients d'être payés pour leurs données

le
0
Telefonica veut permettre à ses clients d'être payés pour leurs données
Telefonica veut permettre à ses clients d'être payés pour leurs données

Le groupe espagnol de télécoms Telefonica se positionne dans la bataille pour les données des usagers, une mine d'or, espérant offrir à ses clients la possibilité de faire payer les géants du net comme Google ou Facebook l'accès à leurs données.La multinationale espagnole, un des cinq plus grands opérateurs de télécommunications dans le monde, met au point une plateforme technologique qui "rassemblera toutes ces données pour les mettre à disposition des clients" afin qu'ils décident s'ils souhaitent ou non les partager, a expliqué mardi un porte-parole de la compagnie à l'AFP.Telefonica espère être prête à offrir ce service en 2017.L'idée, c'est que les clients "sachent quelles sont ces données et quelle est leur valeur et qu'ils décident ce qu'ils en font", a ajouté ce porte-parole.Dans le cas où l'usager ne souhaite pas partager gratuitement ces informations qui permettent notamment des publicités ciblées, il appartiendra aux géants du net d'offrir de l'argent ou des services supplémentaires en contrepartie.L'initiative, évoquée lundi par son président Jose-Maria Alvarez-Pallete lors d'un forum consacré aux télécommunications à Santander (nord de l'Espagne), vise directement Google, Apple et Facebook, qui ont amassé des fortunes en publicité grâce à l'utilisation de données récoltées gratuitement."Telefonica a plus d'informations sur ses usagers que n'importe quelle entreprise du Net. Ils se servent d'algorythmes mais nous avons des données de consommation réelle, ce que (les clients) achètent, ce qu'ils dépensent, leurs préférences", a déclaré, selon El Pais, le PDG de Telefonica à Santander. - Spéculations -Dans l'attente de détails sur cette plateforme et son véritable impact, Google, interrogé en Espagne par l'AFP, a estimé qu'à ce stade il ne s'agissait que de "spéculations".Les informations des clients disponibles sont telles qu'une société comme Facebook ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant