Telefonica confiante sur 2016, mais l'Espagne continue de peser

le
0
 (Actualisé avec précisions, commentaire du président, 
actualisation du cours) 
    par Julien Toyer et Andrés González 
    MADRID, 26 février (Reuters) - Telefonica  TEF.MC  a rassuré 
vendredi sur le paiement de son dividende pour les cinq à dix 
prochaines années, prévoyant une hausse de son chiffre 
d'affaires et des marges confortables cette année qui devraient 
confirmer qu'elle a tourné la page de la crise financière en 
dépit des inquiétudes persistantes des analystes liées à la 
faiblesse de son marché domestique. 
    L'opérateur télécoms, qui s'est recentré et désendetté au 
cours des quatre dernières années, a fait état d'une hausse de 
8,7% de son chiffre d'affaires en 2015, grâce à l'amélioration 
du marché espagnol et aux performances de ses filiales en 
Allemagne et en Amérique latine. 
    Telefonica a dit s'attendre à une croissance de son chiffre 
d'affaires de 4% en 2016.  
    Les profits ont en revanche accusé une chute de 17,2% en 
2015, plus importante que prévu, à 11,4 milliards d'euros, du 
fait de charges exceptionnelles. 
    Les analystes redoutent par ailleurs que les clients 
espagnols se montrent réticents à s'abonner aux services 
internet à haut débit et de télévision payante dans lesquels 
Telefonica a investi. 
    "Si le retournement en Espagne est confirmé au niveau du 
chiffre d'affaires, nous pensons que les perspectives de profits 
et de trésorerie sont peut être surestimées", a dit Javier 
Mielgo, analyste chez Mirabaud, dans une note de recherche.  
    Les estimations de bénéfices et le dividende en numéraire 
pourraient se retrouver sous pression, a ajouté l'analyste qui a 
une recommandation à "alléger" sur le titre.  
    Le président de Telefonica, Cesar Alierta, a dit que le 
bouclage à venir de la cession de la filiale britannique O2 et 
la stratégie du groupe consistant à se concentrer sur les 
services à valeur ajoutée devraient garantir le paiement en 
numéraire d'un dividende de 75 centimes d'euro par action sur 
les cinq à dix prochaines années.  
    Hors charges de restructuration de 3,5 milliards d'euros, 
les profits seraient ressortis en hausse de 3,6%, a dit 
Telefonica. 
    Vers 13h15 GMT, l'action Telefonica chute de plus de 4% à 
9,024 euros, affichant la plus forte baisse de l'Eurostoxx 50 
 .STOXX50E . 
    La filiale espagnole de Telefonica, qui représente environ 
le tiers de ses profits contre la moitié avant le déclenchement 
de la crise financière, a vu son chiffre d'affaires progresser 
de 3,2% l'année dernière mais les profits ont chuté de 58,8% en 
raison d'une charge de restructuration de 2,9 milliards d'euros. 
    La dette du groupe s'est globalement stabilisée au dernier 
trimestre. Elle s'élevait à 49,9 milliards d'euros fin décembre 
contre 49,7 milliards fin septembre. 
 
 (Julien Toyer et Andres Gonzalez; Bertrand Boucey et Marc 
Joanny pour le service français, édité par Juliete Rouillon) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant