Télécoms-Telefonica propose E6,7 mds à Vivendi pour GVT

le
0

* L'offre de Telefonica valable jusqu'au 3 septembre * Vivendi examinera la proposition du groupe espagnol * Aucune filiale n'est à vendre, dit toutefois Vivendi (Actualisé avec cours de Bourse, commentaire de trader) par Sarah Morris et Matthieu Protard MADRID/PARIS, 5 août (Reuters) - Telefonica TEF.MC a annoncé mardi avoir soumis à Vivendi une offre de 6,7 milliards d'euros pour le rachat de Global Village Telecom (GVT), filiale brésilienne du géant français du divertissement, l'opérateur télécoms espagnol voulant par cette transaction renforcer sa présence en Amérique latine. Dans un avis boursier, Telefonica précise que la proposition faite à Vivendi consiste en une partie numéraire de 11,96 milliards de reais (3,95 milliard d'euros) et une partie en actions représentant 12% de Telefonica Brasil. Telefonica ajoute que son offre, financée par une augmentation de capital, expire le 3 septembre. Vivendi, qui avait renoncé l'an dernier à vendre GVT faute d'en avoir obtenu un prix suffisant, a dit que son conseil de surveillance allait étudier l'offre de Telefonica. La société a toutefois précisé qu'aucune de ses filiales n'était à vendre. "Le conseil de surveillance de Vivendi, lors de sa prochaine réunion, étudiera l'offre de Telefonica dans l'intérêt de ses actionnaires et des salariés de GVT, et décidera des suites à y donner", précise le groupe dans un communiqué. ID:nWEB00QWV A la Bourse de Paris, l'action Vivendi gagne près de 3% à 19,47 euros vers 09h45 tandis qu'à Madrid, le titre Telefonica abandonne 1,88% à 11,76 euros. "C'est une bonne nouvelle, même si la prime n'est pas énorme", relève un vendeur actions à Paris. Telefonica ajoute de son côté qu'il pourrait proposer à Vivendi l'opportunité d'acquérir une participation de 8,3% dans Telecom Italia TLIT.MI dans le cadre de la transaction sur GVT. Le Brésil est un marché crucial pour le groupe télécoms espagnol, le pays étant sa deuxième source de trésorerie. La perspective des enchères pour les fréquences 4G au Brésil a alimenté ces derniers mois les rumeurs de rapprochement entre opérateurs. ID:nL6N0PY6MU En début d'année, Telecom Italia avait démenti des informations de presse évoquant des discussions en vue d'un rapprochement entre sa filiale brésilienne TIM Participacoes TIMP3.SA et GVT. ID:nL5N0LC2WM Le groupe italien n'a toutefois pas exclu le mois dernier une fusion de sa filiale au Brésil avec un autre acteur local. ID:nL6N0PY6AL A Milan, l'action Telecom Italia abandonne 4,57% à 0,82 euro. (Avec Alexandre Boksenbaum-Granier et Benoît Van Overstraeten à Paris, édité par Matthias Blamont)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant