Télécoms : Sawiris attaque l'Algérie

le
0
S'estimant lésé dans la vente de Djeezy, l'Égyptien réclame 5 milliards de dollars de dommages à Alger.

SFR, Telecom Italia: on prête à Naguib Sawiris, le magnat égyptien des télécoms, l'intention d'investir lourdement en Europe. Il a les moyens de ses ambitions. En 2011, il a vendu 51,7% de son empire, Orascom Telecom, au géant russo-norvégien Vimpelcom, empochant 1,3 milliard d'euros en cash, plus une participation de 20 % dans Vimpelcom, part évaluée alors 3,5 milliards et qu'il a revendue début septembre ; réalisant au passage une très bonne affaire.

L'histoire est autre en Algérie, où il détient l'opérateur algérien Djeezy, dont la vente a été bloquée par le gouvernement. Sa société Weather Investments II a décidé d'intenter une procédure d'arbitrage international et demande 5 milliards de dollars de dommages à Alger. «Peu importe le temps que cela prendra, j'en fais une question de principe», affirme Naguib Sawiris.

C'est en juillet 2001 que ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant