Télécoms : la France va devoir accélérer dans la livraison des prises très haut débit, note l'Idate

le
0

(AOF) - La France a pris du retard dans le déploiement des réseaux très haut débit (fibre optique) et va devoir accélérer le rythme de livraison des prises pour le rattraper et tenir les objectifs du Digital Agenda Europe. La France "a fait des choix ambitieux d’architecture sur la fibre, ses réseaux câblés ont une couverture relativement limitée, et les investissements prévus à plus de 50% par la sphère publique ont connu un démarrage des constructions très progressif", explique l'Idate, bureau d'études et think-tank spécialisé dans le numérique et les télécoms qui publie cette enquête.

De ce fait l'Hexagone se retrouve en queue de peloton des pays européens pour la couverture en très haut débit - et plus encore en Ultra haut débit - distancée par les autres grands pays d'Europe, comme le Royaume Uni et l'Allemagne qui ont été vite avec des offres VDSL et bénéficient d'une large couverture par le câble, ou même par l'Espagne, et rattrapée par l'Italie.

L'Idate rappelle que l'Europe a fixé dans son calendrier pour le numérique trois grands objectifs de couverture et d'utilisation de l'accès Internet. Le premier 100% des foyers connectables à Internet en Broadband a été atteint en 2013 en tenant compte des couvertures fixes, mobiles ou satellites. Le second 100% des foyers connectables en Très Haut débit (soit plus de 30Mbps) est atteignable par une majorité de pays européens, mais certains en sont encore loin. Le troisième se calcule en termes de clientèle ; 50% des foyers connectés doivent l'être à plus de 100Mbps.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant