Télécoms: Bouygues Telecom croit en ses atouts pour continuer seul

le
0
Télécoms: Bouygues Telecom croit en ses atouts pour continuer seul
Télécoms: Bouygues Telecom croit en ses atouts pour continuer seul

Avec son rejet sans appel de l'offre d'Altice, maison-mère de Numericable-SFR, Bouygues a réaffirmé sa confiance dans la stratégie industrielle de sa filiale Bouygues Telecom, appelée à poursuivre seule alors qu'elle paraissait pour beaucoup être l'opérateur le plus fragile du secteur.A l'issue de son conseil d'administration mardi, Bouygues n'avait pas hésité à rappeler qu'il considérait que sa filiale disposait "d'un avantage concurrentiel fort et durable grâce à son portefeuille de fréquences et à son réseau 4G reconnu comme l'un des meilleurs du marché".Si Sylvain Chevallier, associé du cabinet Bearing Point et spécialiste des télécoms, y voit avant tout les éléments d'"une bonne stratégie de communication", il reconnaît qu'il "est certain qu'ils ont de l'avance sur la 4G, avec une bonne qualité de réseau"."Ils ont un portefeuille de fréquences substantiel, proche de ceux d'Orange et Numericable-SFR, et ils ont su profiter de l'autorisation qui leur a été donnée de déployer la 4G sur les fréquences de 1.800 MHz pour désormais avoir le réseau le plus étendu de France, avec Orange", abonde pour sa part Yves Garrot, directeur général de l'Idate.Car en obtenant en 2013 de l'Arcep, l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, l'autorisation de réutiliser la bande 1.800 MHz pour d'autres technologies que le GSM, pour laquelle elle avait été prévue initialement, Bouygues Telecom a pu prendre de vitesse ses concurrents en offrant une couverture nationale plus rapidement.S'il dispose d'un capital d'actifs important, le groupe a également évolué, souligne M. Garrot, qui rappelle que "suite à l'échec du rachat de SFR, ils ont mené une restructuration qui leur permet aujourd'hui d'être plus profilés et plus performants".Face à ses difficultés, l'opérateur avait décidé de réduire l'éventail de ses offres à la clientèle, les ramenant de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant