Télécom: SoftBank deviendra un jour n°1 mondial, affirme son PDG

le
0
Télécom: SoftBank deviendra un jour n°1 mondial, affirme son PDG
Télécom: SoftBank deviendra un jour n°1 mondial, affirme son PDG

Le PDG du groupe japonais SoftBank, Masayoshi Son, a dit vendredi vouloir que sa société de télécommunications "devienne un jour le numéro un mondial", ajoutant même que ce n'était "pas un but, mais un point de départ".L'acquisition envisagée du troisième opérateur de services cellulaires américain, Sprint, ne sera le cas échéant qu'une étape importante dans cette ascension programmée, a expliqué M. Son lors de l'assemblée générale annuelle des détenteurs de titres SoftBank.M. Son a été applaudi lorsqu'il a expliqué à l'assistance enjouée les derniers développements de la bataille entre le groupe Sprint, le gérant américain de bouquet de TV par satellite Dish Network, le fournisseur d'accès à internet des Etats-Unis Clearwire et SoftBank.Cette firme nippone, créée en 1981 par M Son, est prête depuis le mois d'octobre 2012 à poser plus de 20 milliards de dollars sur la table pour racheter Sprint qui, lui-même, veut avaler Clearwire, mais Dish Network s'est immiscé dans la partie pour tenter de bloquer ces deux opérations.Toutefois, cette semaine, Dish a renoncé à surenchérir pour empêcher SoftBank de mettre la main amicalement sur Sprint. Il s'agit d'un rebondissement qui constitue une avancée majeure vers la conclusion du rachat de Sprint, a souligné M. Son.De plus, jeudi, Sprint a repris l'avantage dans sa volonté de s'emparer de Clearwire, en relevant son offre et obtenant le soutien de la direction de cette société, "un retournement de situation" dont s'est aussi réjoui M. Son.Il a en outre confirmé au passage avoir imaginé un plan B, en l'occurrence l'acquisition du 4e opérateur américain T-Mobile US, en cas d'échec de l'offensive amicale lancée sur Sprint."On ne sait pas ce qui peut encore arriver jusqu'à l'assemblée générale des actionnaires de Sprint (prévue le 25 juin pour se prononcer sur la proposition de rachat émanant de SoftBank), mais si tout va bien, nous ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant