Telecom Italia se dit serein avant l'arrivée d'Iliad en Italie

le
0
    ROME, 14 septembre (Reuters) - Telecom Italia  TLIT.MI  
n'est pas préoccupé par l'entrée du français Iliad  ILD.PA  sur 
le marché italien et il a préparé sa riposte pour défendre ses 
positions, a déclaré mercredi Flavio Cattaneo, son 
administrateur délégué. 
    Iliad, maison mère de Free, a obtenu au début du mois le feu 
vert de la Commission européenne pour devenir le quatrième 
opérateur d'Italie en rachetant des actifs cédés, à l'occasion 
de leur fusion, par 3 Italia, propriété de CK Hutchison Holdings 
 0001.HK , et Wind, détenu par Vimpelcom  VIP.O .   
    "L'arrivée d'Iliad en Italie ne nous inquiète pas. L'Italie 
est un marché très différent de la France", a dit Flavio 
Cattaneo en marge d'un événement public à Rome. 
    Ses déclarations interviennent après un article de Bloomberg 
citant des sources selon lesquelles Iliad se fixe pour objectif 
10% à 15% du marché italien de la téléphonie mobile grâce à une 
stratégie à bas coûts comparable à celle qui a permis à Free de 
s'assurer 17% du marché français en quatre ans. 
    "Iliad ne peut pas profiter de l'effet de surprise et de 
notre côté, il y aura des contre-mesures adaptées et cohérentes 
avec notre positionnement sur le marché", a dit Flavio Cattaneo. 
    Le marché mobile italien est arrivé à maturité et les tarifs 
y sont déjà bas. Iliad devra en outre se construire un réseau de 
distribution et faire connaître sa marque, estiment des 
analystes. 
    "Iliad s'est certes assuré de bonnes conditions en matière 
de réseau (fréquences, sites et itinérance) et il a le 
savoir-faire et l'expertise, mais nous pensons que pour un 
nouveau venu, le défi commercial sera important", écrivent ainsi 
les ceux de Kepler Cheuvreux dans une note. 
    Lors de la présentation de ses résultats semestriels fin 
août, Iliad s'est dit confiant dans sa capacité à réussir son 
entrée en Italie, précisant que ce marché de 30 milliards 
d'euros offrait des opportunités au niveau des prix. 
   
    Il estime à 10% la part de marché à y atteindre pour assurer 
sa rentabilité opérationnelle. 
    Flavio Cattaneo, qui a pris la tête de Telecom Italia en 
avril en promettant d'accélérer la réduction des coûts pour 
améliorer la rentabilité, a également déclaré mercredi que les 
résultats du groupe au troisième trimestre étaient "très 
positifs à la fois en termes de marge d'Ebitda et pour le 
chiffre d'affaires". 
    A la Bourse de Milan, l'action Telecom Italia perdait 0,59% 
à 0,7540 euros à 9h35 GMT alors que l'indice Stoxx européen du 
secteur des télécoms  .SXKP  cédait 0,68%. 
 
 (Alberto Sisto; Marc Angrand pour le service français, édité 
par Benoit Van Overstraeten) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant