Telecom Italia discute de l'achat de Metroweb-sources

le
0
    MILAN/ROME, 24 avril (Reuters) - Telecom Italia  TLIT.MI  et 
la Cassa Depositi e Prestiti (CDP) poursuivent des discussions 
qui pourraient déboucher sur l'achat par l'opérateur télécoms de 
Metroweb, société spécialisée dans la fibre optique, en échange 
d'une participation dans Sparkle, son prestataire de services 
télécoms à l'international, ont déclaré deux sources proches du 
dossier samedi.  
    Metroweb est propriété du Fonds stratégique italien (FSI), 
contrôlé lui-même par l'établissement financier public CDP, et 
du fonds d'infrastructures F2i.  
    Il serait d'un apport précieux à Telecom Italia dans le 
déploiement d'un réseau ultra-haut débit sur tout le territoire 
italien, d'autant que l'électricien Enel  ENEI.MI  a fait part 
récemment de son propre projet d'édification d'un réseau 
national haut débit de fibre optique. 
    Telecom Italia et la CDP n'ont fait aucun commentaire. F2i 
n'était pas joignable dans l'immédiat.  
    La Repubblica écrivait samedi que Telecom Italia pourrait 
dans un premier temps racheter les 54% de F2i dans Metroweb puis 
reprendre le solde détenu par le FSI en échange d'une 
participation de 25% dans sa filiale à 100% Sparkle. 
    Sparkle, propriétaire et opérateur de câbles de fibre 
optique qui s'étendent sur 570.000 km, passe pour être un actif 
stratégique car son réseau sous-marin dissémine des informations 
entre pays européens, méditerranéens et américains. 
    Entrer au capital de cette société permettrait à Rome de ne 
pas la laisser tomber entre des mains étrangères surtout au vu 
de l'influence grandissante de Vivendi  VIV.PA , le groupe de 
médias français étant devenu en moins d'un an le principal 
actionnaire de Telecom Italia avec une participation de 24,9%. 
    Metroweb, pièce maîtresse de l'initiative du président du 
Conseil Matteo Renzi de déployer un réseau internet ultra-rapide 
pour doper une économie manquant de nerf, fait l'objet de 
discussions d'alliance parallèles avec à la fois Enel et Telecom 
Italia. Un accord avec l'une des deux parties est attendu ce 
mois-ci, ont dit d'autres sources.   
     
     
 
 (Agnieszka Flak et Stefano Bernabei, Wilfrid Exbrayat pour le 
service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant