Télécom : double saut périlleux arrière

le
0

C'est un exercice de style, un monument de marketing. Dans les mois qui viennent, les opérateurs mobiles français vont devoir convaincre leurs clients que ce qui avait de la valeur n'en a plus et que dans le même temps ce qui n'en avait pas en a désormais beaucoup. Autant tenter un double saut périlleux arrière.

Explications : depuis le lancement des premiers réseaux mobiles GSM au milieu des années 90, les clients payent pour des minutes de communications vocales, soit à l'unité, soit sous forme de forfait. Et depuis 2005 et l'ouverture des premiers réseaux 3G, les opérateurs ont poussé leurs clients à prendre goût à l'Internet mobile en lançant des forfaits data illimités. Les deux premières années, les données se limitaient au bon vieux SMS, car la navigation sur l'Internet mobile relevait de l'exploit avec des téléphones traditionnels. Puis vient l'iPhone ! Une véritable bénédiction : surfer sur le web mobile est devenu un jeu d'enfant. Les opérateurs mob

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant