Télé, tablette, smartphone: comment mesurer les audiences partout

le
0
Télé, tablette, smartphone: comment mesurer les audiences partout
Télé, tablette, smartphone: comment mesurer les audiences partout

Facebook, YouTube, vidéo à la demande... Jadis apanage du poste de télévision, un même contenu vidéo est aujourd'hui accessible par une multitude de canaux, chamboulant la mesure d'audiences désormais en perpétuelle mutation."Il va y avoir de plus en plus de fragmentation, de plus en plus de canaux (de diffusion et de visionnage) vont s'ouvrir", a prévenu Megan Clarken, vice-présidente exécutive du numéro un mondial dans ce domaine, l'institut Nielsen, lors de la conférence Advertising Week à New York, fin septembre."Il y a des besoins de plus en plus importants de mesures multi-plateformes, avec des données comparables. C'est une marche continue qui ne va pas s'arrêter aujourd'hui".Tout en ouvrant la voie à cette démultiplication, l'omniprésence d'internet a aussi offert aux diffuseurs, aux producteurs et aux publicitaires, qui se sont longtemps contentés des sacro-saints panels, une arme dont ils n'auraient jamais osé rêver: le "big data".Chaque seconde, le réseau offre un gigantesque flux de données nouvelles sur ses utilisateurs et les internautes qui visionnent des contenus vidéo.Et les données ne s'arrêtent pas au visionnage. Une bonne partie du commerce se faisant désormais en ligne, il est possible de mesurer, en temps réel, l'impact d'un spot publicitaire ou d'une campagne, sur les ventes d'un produit."Nous sommes passés d'une situation, il y a vingt ans, où on tapait sur le robinet pour en faire sortir une goutte de données de plus, à une baignoire qui déborde, à une chute d'eau, à un tsunami", a expliqué, lors d'une table ronde, Steven Millman, responsable scientifique au sein du cabinet Simmons Research."Le truc, c'est que nous ne voulons pas utiliser toutes ces données", tempère Megan Clarken. "Il y en a beaucoup trop." Il faut choisir.- Mesurer partout, tout le temps -Dans cette course à la pertinence, les géants d'internet ont la main, Facebook en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant