Télé-réalité : en Israël, les candidats de «Big Brother» vivent à l'écart du conflit

le
0
Télé-réalité : en Israël, les candidats de «Big Brother» vivent à l'écart du conflit
Télé-réalité : en Israël, les candidats de «Big Brother» vivent à l'écart du conflit

 Malgré les roquettes, les explosions et le nombre de victimes qui ne cesse d'augmenter, le spectacle doit continuer. C'est du moins ce que pensent les producteurs du « Big Brother » israëlien. Diffusée trois fois par semaine sur la chaîne Arutz 2, l'émission de télé-réalité rassemble un million de téléspectateurs en moyenne. Et depuis le début du conflit dans la bande de Gaza, l''audience est même en hausse.

Enfermés dans leur loft situé dans la banlieue de Jérusalem, les participants à cette sixième saison de l'émission n'évoquent presque jamais les événements tragiques qui se déroulent à l'extérieur. De son côté, la production ne veut pas que la guerre s'invite dans son programme. « Nous informons les participants uniquement de ce qui peut les affecter dans leur vie quotidienne, ou de ce qui touche leur famille, explique le producteur dans des propos rapportés par Télérama. De toute façon, leur parler des combats n'aurait rien apporté à l'émission. Et même en temps de guerre, les téléspectateurs ont le droit de se distraire. »

Pendant des semaines, les candidats n'ont donc pas été tenus au courant de l'assassinat de trois adolescents israéliens à la fin juin, de celui d'un jeune Palestinien début juillet ou des premiers tirs de roquettes provenant de la bande de Gaza. Un choix très critiqué par certains téléspectateurs sur les réseaux sociaux.

Le choc de la sortie pour les candidats

Cet isolement total n'a pas duré éternellement. Le 7 juillet, une première alarme prévenant d'un raid aérien a retenti dans les studios. En guise d'explication, la production a évoqué un «petit souci technique». Peu après cette première alerte, elle organisait même une garden-party pour rassurer les résidents. Mais suite à une seconde alerte lancée dès le lendemain, les candidats ont été obligés de rejoindre un abri. La production a alors décidé de leur expliquer ce qu'il se passait en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant