Tel. Italia prêt à étudier une fusion avec Oi au Brésil

le
0

* Le Brésil reste stratégique mais une cession est possible * Ebitda en baisse de 7,7% sur neuf mois * Signes concrets de reprise du marché en Italie (Actualisé avec des commentaires sur la consolidation au Brésil) par Danilo Masoni MILAN, 7 novembre (Reuters) - Telecom Italia TLIT.MI doit étudier les possibilités de rachat ou de fusion avec l'opérateur Oi OIBR.SA au Brésil, a dit vendredi son administrateur délégué, Marco Patuano, qui cherche à renforcer la position de sa filiale locale. Le neuvième opérateur européen, engagé dans des cessions d'actifs destinées à réduire son endettement et à financer ses investissements, a perdu cet été au Brésil la bataille pour la prise de contrôle de GVT, la filiale locale de Vivendi VIV.PA , ce qui laisse TIM Particiacoes TIMP3.SA , qu'il détient à 67%, en position de faiblesse dans un marché en pleine consolidation. Des sources ont rapporté fin octobre qu'un groupe de concurrents de Telecom Italia emmené par Oi s'apprêtait à lancer une offre conjointe sur TIM Brasil via une opération complexe, soumise au feu vert des autorités antitrust. ID:nL5N0SQ5JA "Je pense qu'il est nécessaire d'explorer la possibilité d'une opportunité stratégique de cette ampleur", a déclaré Marco Patuano lors d'une conférence pour les analystes financiers, en réponse à la question de savoir si le groupe italien pourrait être intéressé par un rachat d'Oi ou par un rapprochement avec celui-ci. "Nous ne sommes pas dans l'urgence et nous ne voulons pas faire une opération à tout prix", a-t-il ajouté lors de la conférence téléphonique, après avoir présenté les résultats du groupe sur les neuf premiers mois de l'exercice fiscal. L'administrateur délégué a réaffirmé que le Brésil était un marché stratégique pour le groupe qui n'envisagerait de vendre TIM Brasil qu'en cas d'une offre très attractive. TIM Brasil a mandaté Banco Bradesco pour étudier les "alternatives stratégiques", tandis qu'Oi a engagé BTG Pactual BBTG11.SA en vue de l'aider à chercher d'éventuels partenaires pour lancer une offre conjointe su TIM Brasil. LA GUERRE DES PRIX EST FINIE EN ITALIE Certains investisseurs pensent que Telecom Italia pourrait décider in fine de sortir du marché brésilien, mais un groupe d'actionnaires minoritaires a manifesté son opposition à une telle cession, préférant au contraire une fusion avec Oi. Le groupe italien doit également faire face à l'évolution de son tour de table, sachant que Vivendi doit prendre 8% de son capital et devenir son premier actionnaire. Vivendi ne s'est pas encore exprimé concernant la stratégie au Brésil. Sur les neuf premiers mois de l'année, l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) de Telecom Italia a baissé de 7,7% à 6,59 milliards d'euros, un résultat conforme au consensus, malgré un début de reprise du marché de la téléphonie mobile en Italie. "Les signes d'un changement en provenance du marché domestique sont désormais une réalité", a déclaré Marco Patuano dans un communiqué, précisant que la guerre des prix était désormais terminée en Italie et mettant en avant une évolution encourageante des abonnements aux offres haut débit. Le chiffre d'affaires du groupe a baissé de 9,1% à 15,972 milliards d'euros sur janvier-septembre et son endettement net s'élevait à 26,572 milliards d'euros fin septembre. L'action Telecom Italia perdait 1,2% à 0,8675 euro vers 15h50 GMT à la Bourse de Milan qui reculait de 1,37% à ce stade. Le chiffre d'affaires du groupe en Italie a ralenti sa chute, à 7,2%, sur les neuf premiers mois de l'année, grâce à la croissance de la téléphonie fixe à haut débit et à la stabilisation des autres revenus liés à ses activités traditionnelles dans la téléphonie mobile. Au cours des premier et deuxième trimestres, la chute du chiffre d'affaires était supérieure à 8%. (Danilo Masoni, Patrick Vignal, Bertrand Boucey et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant