Tel-Aviv : la traque se poursuit après la fusillade des terrasses, le suspect identifié

le
0
Tel-Aviv : la traque se poursuit après la fusillade des terrasses, le suspect identifié
Tel-Aviv : la traque se poursuit après la fusillade des terrasses, le suspect identifié

L'intense traque pour retrouver l'auteur de la fusillade qui a tué, vendredi, deux personnes et blessé sept autres à Tel-Aviv (Israël) s'est poursuivie ce samedi. Le Premier ministre israélien Benjamin Nétanyahou, qui s'est rendu sur les lieux du drame, entend  renforcer les mesures contre la criminalité dans la communauté arabe.

La police, qui avait jusqu'à présent refusé de communiquer des détails sur l'identité du suspect, a partiellement levé samedi l'ordre de censure interdisant la diffusion d'informations à ce sujet et présenté le tireur comme Nashaat Melhem, 31 ans et originaire du village arabe d'Arara, dans le nord d'Israël.

Le tireur souffrirait de problèmes mentaux

«La police continue à chercher la personne soupçonnée du meurtre de deux Israéliens dans le centre de Tel-Aviv» a indiqué Micky Rosenfeld, porte-parole de la police. «Des barrages routiers ont été mis en place en différents endroits», a-t-il ajouté. Les recherches semblaient toutefois s'être déplacées, a rapporté une journaliste de l'AFP à Tel-Aviv, qui a constaté que la forte présence policière de vendredi avait disparu et que les badauds étaient nombreux dans les rues comme à l'habitude.

Mick Rosenfeld a estimé qu'il existait «une forte probabilité qu'il se soit agi d'une attaque terroriste». Mais «nous n'excluons pas la motivation criminelle», a-t-il ajouté. Des membres de la famille du tireur recherché ont indiqué aux médias que Nashaat Melhem avait souffert de problèmes mentaux et qu'il avait été emprisonné pour avoir attaqué un soldat israélien pour venger, selon lui, un proche tué par la police en 2006.

Il prend la fuite à pied

Vendredi après-midi, le tireur est entré dans un magasin d'aliments diététiques avant de sortir une arme de son sac à dos, de se poster sur le pas de porte et d'ouvrir le feu à bout portant sur les clients du Simta, le bar voisin. Il a ensuite poursuivi son chemin et fait feu ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant