Téhéran joue la montre sur le nucléaire

le
0
L'Iran annonce une relance des pourparlers après avoir récemment multiplié les signaux inquiétants.

Ce sont les premières ouvertures diplomatiques depuis l'échec des négociations de Moscou en août 2012. À Munich, où elles étaient réunies pour la 49e Conférence sur la sécurité, les grandes puissances ont proposé à l'Iran de relancer les pourparlers sur son programme nucléaire, le 25 février au Kazakhstan. Le vice-président américain Joe Biden a par ailleurs suggéré à la république islamique d'entamer des contacts directs et bilatéraux. À condition cependant que Téhéran considère cette ouverture comme une «offre vraiment sérieuse» et non «comme un alibi».

Le fait que le chef de la diplomatie iranienne, Ali Akbar Salehi, ait considéré «positivement» la demande faite à Munich ne préjuge en rien de l'avenir des négociations. Les propos du ministre, qui a répété à la tribune que l'Iran, «berceau de la civilisation», exigeait d'être placé «sur un pied d'égalité...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant