Téhéran a songé à l'arme nucléaire pendant la guerre Iran-Irak

le
0

DUBAI, 29 octobre (Reuters) - L'Iran a songé à développer un programme d'armement nucléaire dans les années 1980 au cours de la guerre qui l'a opposé à l'Irak pendant huit ans, a déclaré l'ancien président iranien, Akbar Hashemi Rafsanjani cité par une publication iranienne. Dans cet entretien accordé à un magazine iranien spécialisé dans les questions atomiques, Akbar Hashemi Rafsanjani explique que Téhéran a réfléchi à se doter d'armes de dissuasion au commencement de son programme nucléaire mais que le projet n'a finalement jamais pris forme. "Lorsque nous avons commencé, nous étions en guerre et nous avons cherché à nous en doter en vue du jour où l'ennemi pourrait vouloir utiliser une arme nucléaire. C'était notre réflexion. Mais cela n'a jamais abouti", a-t-il dit dans l'entretien réalisé par l'agence de presse officielle Irna. L'Iran et l'Irak se sont combattus huit années durant dans les années 80. Le dirigeant irakien de l'époque avait lui même ordonné le développement d'un programme nucléaire pendant le conflit mais Bagdad ne s'est jamais doté de l'arme atomique. "La base de notre doctrine était celle d'un programme nucléaire à des fins pacifiques, mais nous avons toujours gardé à l'esprit qu'un jour, nous pourrions être menacés et qu'il était impératif d'être en mesure de choisir un autre chemin", a déclaré Akbar Hashemi Rafsanjani qui présidait à l'époque le parlement iranien. Il a expliqué s'être rendu au Pakistan pour y rencontrer Abdoul Kader Khan, considéré comme le père de la bombe nucléaire pakistanaise et qui a ensuite aidé la Corée du Nord à développer son propre arsenal. Cette entrevue n'a finalement jamais eu lieu. Après des années de tractations, l'Iran et le groupe des grandes puissances P5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France et Allemagne) ont conclu un accord prévoyant un encadrement strict du programme nucléaire iranien. Au cours de ces négociations, l'Iran a toujours maintenu que son programme n'avait jamais eu de visée militaire. (Sam Wilkin,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant