Teddy Riner : " L'enjeu de la saison, ce sont les Jeux "

le
0
Teddy Riner : " L'enjeu de la saison, ce sont les Jeux "
Teddy Riner : " L'enjeu de la saison, ce sont les Jeux "

Teddy Riner (26 ans, 131 kg) a déclaré forfait pour le Tournoi de Paris. Le sextuple vainqueur du Grand Chelem parisien a préféré soigner sa tendinite et rester vigilant en vue des prochains Jeux Olympiques de Rio.

Teddy Riner, comment vous sentez-vous ?
Je me sens bien. Faire des soins et ne pas faire le Tournoi de Paris ce n’est pas rigolo mais il faut garder la tête froide. Il faut se dire que l’enjeu de la saison, ce sont les Jeux. Ce n’est pas le Tournoi de Paris même s’il y avait beaucoup d’informations à prendre sur cet événement. On va dire que le chemin est encore long pour les Jeux même s’il reste très peu de mois. Il ne faut pas se précipiter et il ne faut pas prendre de risques. J’ai préféré écouter le staff médical et surtout mes entraineurs qui m’ont dit : on ne prend pas de risques. Moi, comme je l’ai dit et je le répète, ce que je veux c’est cette médaille d’or à Rio. S’il faut faire une exception sur ce tournoi, on la fera.
Est-ce simplement une embuche sur votre parcours ?
Oui parce que le Tournoi de Paris faisait partie de ma préparation. Je souffre des retours de mes opérations. J’ai une tendinite à l’épaule gauche, et il faut lever le pied.

« On ne va pas dire que je suis blessé, c’est de la prévention »

Depuis 2013 vous multipliez les blessures, cela vous énerve-t-il ?
Forcément ça m’énerve, ça me prend la tête. C’est l’usure, c’est le judo et ça fait partie du sport de haut niveau. Il faut faire avec. Mais là, on ne va pas dire que je suis blessé, c’est de la prévention. Je pourrais faire le Tournoi de Paris mais ce ne serait pas sage parce qu’une tendinite mal soignée, c’est en continu après et je risque de la trainer jusqu’aux Jeux. Je veux arriver prêt et en bonne condition pour aller chercher cette médaille d’or à Rio. C’est avec regret que je ne fais pas le Tournoi de Paris mais il y en aura d’autres, il y a aura d’autres compétitions qui vont me préparer tout aussi bien que Paris pour les Jeux.

Avez-vous espéré jusqu’au bout pouvoir faire le Tournoi de Paris ?
La particularité avec moi est que je m’entraine même si je suis blessé. Sauf qu’à partir d’un moment quand je ne peux plus, je ne peux plus. On a commencé à avoir l’alerte lundi. On a attendu mercredi pour voir si je pouvais monter. Je ne peux pas monter sur le tapis parce que ça tire encore, ça fait mal et ça brûle. Faire ce tournoi en étant pas bien ce n’est pas une bonne idée, ni une solution. Ce qu’il faut c’est bien préparer les Jeux Olympiques. Ne pas faire les choses mal et les trainer sur 2, 3 ou 4 mois.

« Ça me tient à cœur de voir du judo »

Serez-vous à Bercy ce week-end ?
Oui bien sûr, je serai là samedi et dimanche. Les copains combattent et ça me tient à cœur de voir du judo.

Qu’en est-il de la suite ?
Elle est un peu compliquée. J’attends l’avis du médecin qui est en train de voir des spécialistes pour ce que j’ai. On attend. Moi-même je ne l’ai pas encore eu au téléphone. J’attends de voir ce que vont donner les réunions pour prendre des décisions mais une chose est sûre, je serai là aux Jeux Olympiques.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant