Teddy Riner : " Je me remets en question "

le
0
Teddy Riner : " Je me remets en question "
Teddy Riner : " Je me remets en question "

Son état de forme, ses ambitions pour les Mondiaux, les JO : Teddy Riner s'est exprimé à quelques jours du début des Championnats du monde de judo à Astana où il pourrait être sacré une 8eme fois.

Teddy Riner, à quoi pensez-vous à quelques jours des Championnats du monde ?
Je pense à ma journée, à mes combats et en particulier le premier que je vais disputer. Il faut aussi préparer mon voyage, faire ma valise et savoir comment je vais occuper mes journées avant de combattre, parce que pour moi c’est toujours très long (la catégorie lourd se déroule la dernière journée des Mondiaux, NDLR). Lorsque le tirage sera fait, ça sera encore une autre concentration.

Le 8 (Teddy Riner pourrait gagner son 8eme titre mondial à Astana) est le numéro de l’infini, c’est un beau symbole ?
Ça serait bien oui ! Sept c’est mon chiffre, alors je me disais peut-être que je vais rester à sept... (Sourire) Mais huit ça me botte, ça me donne envie. Je pense beaucoup à cet événement et cette médaille, d’autant plus qu’elle arrive à point nommé : un an avant les JO. C’est important pour moi de marquer mon territoire et de dire aux adversaires ça sera pour moi et pas pour vous.

Il n’est pas suffisamment marqué aujourd’hui ce territoire ?
Je ne sais pas. L’avenir nous le dira, mais en tout cas moi je vais en faire en sorte qu’il soit marqué et bien marqué !

Vous avez l’impression qu’il peut y avoir un doute encore autour d’une éventuelle victoire ?
Moi en tout cas je le vois comme ça : il y a toujours un petit peu de doute. Je ne me repose pas sur mes lauriers, je me remets en question, et c’est important de se dire qu’il y a des adversaires et que l’on peut perdre à tout moment. Comme dans tout sport, même les plus grands champions ça leur ait arrivé de perdre.

« Ça va être une belle guerre »

Que faites-vous évoluer dans votre judo cette année ?
Avec tous mes pépins, j’ai pris du retard donc il n’y a pas beaucoup de nouveautés mais plus de l’amélioration de certaines techniques. Pour les nouveautés, on verra pour l’année prochaine. (Sourire)

Avec ces blessures, partez-vous avec autant de certitudes que les années précédentes ?
Je ne pars jamais avec 100% de certitudes. Je pars toujours avec ma confiance, ça c’est sûr. Mais ces blessures restent dans un coin de ma tête parce que ça entame ma saison et ce n’est jamais comme je le voudrais. Maintenant que ces pépins sont réglés, il faut foncer.

Allez-vous aux Mondiaux pour vous régler à un an des JO ?
Non, je n’y vais pas pour me régler, mais j'y vais pour marquer mon territoire, chercher une médaille, un titre et je me règlerai sur d’autres tournois ou d’autres entraînements ! Là ce n’est pas le moment de se régler mais plutôt de foncer.

Est-ce qu’il y a des jeunes aujourd’hui qui peuvent vous concurrencer ?
Il y a toujours des jeunes ou des plus anciens qui ont pu me concurrencer, mais après c’est toujours pareil, c’est la compétition avec un gagnant et un perdant. On est à un an des JO, et chaque année je vois des têtes sortir. J’ai l’impression cette année que ce championnat sera très relevé et que ça va être une belle guerre.

« À eux de se montrer et d’être plus forts que moi »

Il y a peut-être un nouveau Riner pas loin...
Oui il y en a toujours plusieurs. Mais en vrai il n’y a qu’un seul Riner. Il y a peut-être plus fort que Riner mais moi c’est Teddy Riner et les autres c’est les autres. À eux de se montrer et d’être plus forts que moi. Mais je ne me laisserai pas faire. (Sourire)

Vous pensez à la défaite des fois ?
La défaite je m’y attends tout le temps. Il faut toujours garder ça dans un coin de sa tête, le sport c’est aléatoire. Un jour on perd, un jour on gagne. Pour l’instant je suis encore là et je compte bien y rester.

Quand vous repensez à vos premiers Championnats du monde, pensez-vous être différent ?
Non je suis toujours le même. Mais avec d’autres armes : aujourd’hui j’ai plus de judo, j’ai pris en corpulence, je suis un peu plus intelligent sur le plan tactique, donc forcément oui j’ai grandi. Ce n’est pas le même Teddy: j’ai la même personnalité, mais j’ai grandi.

En vieillissant vous prennez du poids. Est-ce que ça peut être un problème dans votre judo ?
Pour moi c’est un défaut de grossir. Je fais super attention en vue des compétitions d’être à un poids qui me permet d’être dynamique et rapide sur mes jambes. Pour les Mondiaux je serai en dessous des 140 kg. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant