« Teddy est ultrasensible, ultracandide »

le , mis à jour à 06:00
0
« Teddy est ultrasensible, ultracandide »
« Teddy est ultrasensible, ultracandide »

TEDDY RINER

Né le 7 avril 1989 aux Abymes (Guadeloupe).

Discipline : judo (+ 100 kg).

Club : Levallois SC.

Palmarès : champion olympique 2012, 8 fois champion du monde (2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2013, 2014 et 2015), 5  fois champion d’Europe (2007, 2011, 2013, 2014, 2016).

Programme à Rio : tournoi des + 100 kg demain.

Teddy Riner et Luthna Plocus se sont rencontrés en 2007, alors que le judoka venait de décrocher son premier titre de champion du monde... à Rio. Peu à peu, la grande amitié s'est transformée en une histoire d'amour. En couple depuis cinq ans, ils sont les heureux parents d'Eden, âgé de 2 ans. Présente au Brésil avec son fils, Luthna a accepté de nous parler de Teddy, son compagnon.

Comment était Teddy lorsque vous avez fait sa connaissance ?

LUTHNA PLOCUS. Ultra-nature, ultrasensible, ultra-candide. Il était déjà super drôle, très joueur et très blagueur. Je ne lui connaissais pas ce côté sérieux et travailleur. C'est lorsqu'on s'est mis ensemble que j'ai découvert l'envers du décor. Je me suis aperçue que c'était quelqu'un de mature et de responsable. En amitié comme en amour, c'est une personne sur qui on peut compter.

A quoi ressemble la vie avec lui ?

Elle est top, Teddy me tire vers le haut. On n'a pas le même caractère, je suis un peu fainéante, lui ne lâche rien. Je travaille la persévérance grâce à lui, il travaille le lâcher-prise grâce à moi. De manière générale, on essaie d'avoir une vie normale, on a nos petites habitudes, mais Ted s'agace vite. Il n'aime pas être sans projet, il aime bouger et voyager.

C'est une vie à 100 à l'heure ?

A 200 ! C'est en fait un très joyeux bazar, mais le temps est compté. Teddy est souvent absent, mais lorsqu'il est présent, c'est à 300 %.

Qui cuisine à la maison ?

Ces derniers temps, c'était moi, parce que l'année des Jeux est une année un peu spéciale. Mais Teddy aime cuisiner, il fait de tout, sauf des desserts. Du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant