Technip se positionne pour l'après pétrole

le
0
Le logo Technip lors de l'assemblée générale du groupe en 2015. (© Technip)
Le logo Technip lors de l'assemblée générale du groupe en 2015. (© Technip)

Le 30 août, IBN-One, coentreprise entre Global Bioenergies et Cristal Union, a annoncé avoir sélectionné Technip et IPSB pour réaliser les études d’avant-projet détaillé concernant la construction d’une usine capable de produire du bio-isobutène (molécule de base des carburants).

Cette première phase devrait durer un an, avant le lancement de la construction, prévue pour début 2018. Global Bioenergies, start-up de chimie verte, doit encore trouver des investisseurs et partenaires pour mener à bien ce projet dans le cadre d’IBN-One.

L’exemple de Total

Quelques jours plus tôt, l’ingénieriste avait indiqué avoir signé un accord avec BTG BioLiquids en vue de lui fournir ses services dans le cadre de la construction d’usines capables de transformer la biomasse en pétrole grâce à une technologie de pyrolyse. Le groupe néerlandais possède déjà une unité opérationnelle depuis 2015.

Enfin, le 23 août, le géant de l’ingénierie avait révélé la signature d’un accord avec une autre société française spécialisée dans la fabrication de produit chimique à partir de végétaux : Metabolic Explorer. Les deux entreprises vont «évaluer la faisabilité de proposer une offre technologique combinée de leurs technologies respectives de PDO et de PTT».

L’implication de Technip dans ces trois projets «verts» n’est pas sans rappeler les récents mouvements du pétrolier

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant