Technip et FMC Technologies finissent par se marier

le
0
Doug Pferdehirt, dirigeant de FMC et Thierry Pilenko, PDG de Technip. (© J. Corric)
Doug Pferdehirt, dirigeant de FMC et Thierry Pilenko, PDG de Technip. (© J. Corric)

Ils se sont faits la cour, se sont rapprochés au cours trois dernières années en nouant une alliance puis en créant une coentreprise. Finalement, le 19 mai 2016, Technip et FMC Technologies ont annoncé leurs fiançailles. L’union prendra la forme d’une fusion entre égaux. Les actionnaires du français obtiendront deux titres du nouveau groupe, TechnipFMC, pour un détenu et à l’issue de l’opération ils représenteront environ 50% du capital (50% pour les actionnaires actuels de FMC).

Cette parité s’explique par les valorisations des deux groupes, très similaires (6,16 milliards de dollars pour Technip et 6,5 milliards pour FMC). En termes d’activité, le français est néanmoins beaucoup plus gros que son partenaire : 13,5 milliards de dollars de chiffre d’affaires contre 6,4 milliards pour l’américain et 1,4 milliard d’excédent brut d’exploitation contre un milliard.

Le différentiel de valorisation, au profit de FMC, s’explique par la meilleure rentabilité du groupe, une plus grande capacité à générer de la trésorerie et de meilleures perspectives d’amélioration des profits à un horizon 2018.  

Une trésorerie nette combinée de 5,7 milliards de dollars

A elles deux, les sociétés affichent, à fin mars 2016, une trésorerie nette combinée de 5,7 milliards de dollars. L’industrie est «dans une période où des opportunités [d’acquisitions] pourraient apparaître et

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant