Technip croit à une reprise durable des projets pétroliers

le
0
Pour Thierry Pilenko, le PDG du groupe d'ingénierie, l'offshore profond reste un levier de croissance.

Spécialiste de l'ingénierie pétrolière et des très gros chantiers, Technip dispose d'une vue privilégiée sur le marché des hydrocarbures. Quelques mois après la catastrophe du golfe du Mexique, alors que les «majors» s'apprêtent à investir massivement dans l'exploration-production, son PDG détaille les enjeux de l'année à venir.

LE FIGARO. - Quel bilan faites-vous de l'année 2010 ?

Thierry Pilenko - Nous avons gardé le cap, à la fois en finalisant de grands projets et en relevant des défis technologiques de taille. La livraison des six trains géants de gaz naturel liquéfié (GNL) au Qatar s'inscrit dans ce cadre : la production totale du pays atteint 77 millions de tonnes par an. En termes de prises de commandes, toutes nos régions se sont bien comportées, à l'exception peut-être du Moyen-Orient, marqué par un léger ralentissement. Nous avons été capables de remporter des contrats sur de nouveaux marchés, comme celui de la raffinerie d'Alger, dont

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant