Technicolor: un retrait de consortium qui passe mal.

le
0

(CercleFinance.com) - Sale séance pour Technicolor, dont le titre accuse la plus forte baisse du SBF 120 (-8,4% à 5,76 euros) peu après 15h. La perte atteint désormais 23% depuis le 1er janvier. Les investisseurs semblent déconcertés après l'annonce hier soir par le fournisseur de technologies aux industries de l'image et du son de sa décision de se retirer d'un consortium qu'il a lui-même créé en mars dernier.

Le but de ce consortium était de commercialiser le standard de compression vidéo HEVC, et Technicolor a finalement décidé de faire cavalier seul. En d'autres termes, le groupe va licencier individuellement son portefeuille de propriété intellectuelle, estimant que cela 'favorisera l'adoption plus rapide du standard par l'industrie'.

Tel n'est visiblement pas l'avis des investisseurs qui semblent juger que Technicolor n'a pas les épaules pour piloter ce projet sans l'aide de partenaires.

'Depuis le lancement du consortium, de nombreux acteurs de l'industrie ont retardé l'adoption du standard HEVC dans leurs produits et ont redirigé leurs investissements vers des technologies alternative', a justifié la société dans son communiqué. Une explication qui ne convainc cependant pas le marché. Dans une note diffusée ce matin, Oddo confirme pour sa part l'existence de désaccords avec les partenaires concernant la stratégie de monétisation.

Toujours à l'achat sur la valeur, avec un objectif de cours de 10 euros, l'intermédiaire a invoqué l'instauration d'un montant maximum de redevances par client, la facturation des distributeurs de contenu et la mise en place de procédures judiciaires.

Dans ce contexte, Technicolor a donc claqué la porte et signé un accord bilatéral de licences significatif couvrant l'utilisation de ses brevets relatifs aux technologies HEVC avec un groupe d'électronique grand public dont l'identité n'a pas été dévoilée. De même, les modalités financières dudit accord ne sont pas connues.

Avec ce premier contrat, entouré d'un flou certain, la société dit chercher à favoriser l'adoption du standard HEVC et encourager les autres détenteurs de brevets à signer des accords similaires. Elle ne prévoit en revanche pas de licencier les acteurs de l'industrie pour la distribution électronique de contenu ('streaming'), ce qui pourrait aussi constituer un motif de déception pour les intervenants...

(G.D.)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant