Technicolor lève des fonds pour rembourser sa dette

le
0
Le groupe, qui n'a pas réussi à vendre ses actifs assez rapidement, va lever 213 millions d'euros dans le cadre de sa restructuration. A la Bourse de Paris, les investisseurs sanctionnent.

Technicolor n'a pas le choix. A défaut d'avoir cédé assez rapidement les actifs qu'il a mis en vente dans le cadre de sa restructuration, le groupe se voit dans l'obligation de lancer une levée de fonds de 213 millions d'euros. Cette somme servira à rembourser une partie de sa dette.

L'ex-Thomson, qui vient de traverser 18 mois de restructuration marquée par une réorganisation de ses activités et une première augmentation de capital, doit repayer ce vendredi 265 millions d'euros de dette de type «disposal proceeds notes» (DPN), normalement remboursés par des cessions d'actifs.Le groupe a effectivement cédé en septembre sa participation dans Screenvision US pour 45 millions d'euros, mais doit aujourd'hui émettre 50 millions d'actions nouvelles à 4,255 euros par titre pour financer le solde du remboursement obligataire arrivant à échéance.

La cession des différentes divisions de la filiale Grass Valley, l'un des principaux actifs mis en vente par Technicolor, s'avè

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant