Technicolor concentre l'âge d'or d'Hollywood dans une fiole

le
0
Technicolor concentre l'âge d'or d'Hollywood dans une fiole
Technicolor concentre l'âge d'or d'Hollywood dans une fiole

Technicolor, la mythique société de post-production hollywoodienne, se trouve aujourd'hui à l'avant-garde d'une révolution technologique digne d'un film de science-fiction: elle parvient à stocker un million de copies d'un vieux titre dans l'espace d'une petite fiole.La société, dont les caméras et traitements de films "trichrome" ont donné ses couleurs aux joyaux du vieil Hollywood comme "Le magicien d'Oz" ou "Autant en emporte le vent", célébrait cette semaine son centenaire.Elle en a profité pour dévoiler à la presse sa dernière technologie de pointe: le codage et stockage de films numérisés sur de l'ADN de synthèse.Dans le site historique sur Sunset boulevard du groupe désormais passé sous pavillon français --il a été racheté par Thomson en 2000-- Jean Bolot, vice-président de la recherche et de l'innovation, a créé l'étonnement en montrant à un parterre de journalistes une fiole grande comme un échantillon de parfum.Elle contenait d'après lui un million de copies du film silencieux de 1902 "Le voyage dans la lune", le premier à avoir utilisé des effets spéciaux.L'ADN (acide désoxyribonucléique) est qualifié de macro-molécule, mais malgré tout infiniment petite, et invisible pour l'oeil humain: on peut en loger 90.000 dans l'épaisseur d'un cheveux et stocker ainsi 1 million de copies de vieux films numérisés et codés en ADN dans l'espace de quelques gouttelettes."Ceci, croyez-le, est ce à quoi ressemble l'archivage cinématographique du futur", assure M. Bolot en tenant la petite fiole dans sa main, avec au fond un petit peu d'eau.Les scientifiques expérimentent l'ADN comme moyen de stockage depuis des années. Le projet de Technicolor s'appuie notamment sur les travaux de chercheurs de l'université d'Harvard, qui en 2012 ont réussi avec succès à stocker 5,5 pétaoctets de données, soit 5,5 millions de gigaoctets, dans un seul gramme d'ADN.Transférer des films ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant