TechCrunch Disrupt : le point sur l'événement

le
0

Les trois jours de la conférence TechCrunch Disrupt ont mis San Francisco en ébullition cette année encore. Entrepreneurs, ingénieurs, investisseurs et autres hommes d’affaires de la Silicon Valley étaient réunis pour découvrir les pépites de la high-tech mondiale. Retour sur l'événement de référence dans le monde des start-up.

TechCrunch Disrupt : la review de l'évènement
TechCrunch Disrupt : la review de l'évènement

TechCrunch Disrupt, un événement de portée mondiale

En parcourant les stands de la TechCrunch Disrupt, les 5 000 visiteurs de la conférence de San Francisco découvrent les start-up les plus innovantes du moment. Comme à chaque édition depuis 2005, les trois jours permettent à des projets venus de Taïwan, d'Ukraine, des Émirats-Arabes-Unis ou du Japon de convaincre les investisseurs de la Silicon Valley.
Côté français, plusieurs start-up se sont illustrées, pour renouveler les succès tricolores du CES de Las Vegas ou du SxSW, et espérer trouver des partenaires pour se lancer sur le marché américain. On retiendra par exemple Logmatic et son outil d'optimisation de site web en temps réel ou encore le réveil connecté de Holî.
Mais sur le TechCrunch Disrupt 2016, c'est le géant Facebook qui a créé l'événement, avec l'annonce en exclusivité d'une mise à jour importante de Messenger. Avec la nouvelle version de sa messagerie instantanée, Facebook intègre désormais le paiement instantané et les « chatbots » (robots transactionnels automatisés). De quoi permettre à un milliard de membres d'acheter directement via Facebook Messenger sans quitter leur messagerie de smartphone.

Un concours de start-up spectaculaires

L'édition 2016 de TechCrunch Disrupt a, une fois encore, permis de révéler quelques start-up à la pointe de l'innovation. Sélectionnées dans les secteurs de la santé connectée, de la sécurité informatique ou de l'intelligence artificielle, les six entreprises finalistes du « Startup Battlefield » ont défendu avec brio leurs projets.
Mais le jury n'a pas choisi de récompenser les start-up qui voulaient supprimer les mots de passe ou révolutionner les relations entre les médecins et leurs patients. C'est dans le secteur du jeu vidéo qu'a été sélectionnée la start-up lauréate de Disrupt SF. Positionnée sur la thématique foisonnante de l'e-sport, l'entreprise Mobalytics se fixe comme objectif d'aider les « gamers » à améliorer leurs performances.
Sa technologie à la pointe du machine learning a impressionné le jury en démontrant sa capacité à analyser les performances des joueurs et à mettre au point un système de coaching virtuel en temps réel. Une version bêta de Mobalytics devrait être lancée prochainement à destination des joueurs en réseau.

Trucs & Astuces

Parmi les finalistes du « Startup Battlefield » 2016, une start-up française s'est fait remarquer par les professionnels présents sur la conférence Techcrunch Disrupt. Fondée par Pierre Betouin et Jean-Baptiste Aviat, Sqreen aide les développeurs en informatique à sécuriser leurs travaux. Les outils de la start-up parisienne permettent de protéger leurs applications des attaques de « hackers ». Un thème porteur si l'on se fie au nombre des piratages visant les plus grands noms de la high-tech mondiale.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant