TDF teste la diffusion hertzienne de contenus multimédias mobiles

le
0
Le télédiffuseur veut prouver qu'il est capable de désengorger à moindre coût les réseaux 3G et 4G.

Les perspectives de saturation des réseaux mobiles avec l'explosion de la transmission de données donnent des idées à TDF. Le radiodiffuseur des chaînes de télévision et de radios teste en effet depuis le mois de septembre la diffusion par voie hertzienne («broadcast») de contenus multimédias (textes, vidéos, podcasts, télévision de rattrapage, vidéo à la demande...) sur des supports mobiles de type smartphones ou tablettes. L'opérateur le fait depuis la tour Eiffel.

Une dizaine de producteurs de contenus (éditeurs de presse - dont Le Figaro, seul quotidien à y participer - radios, télévisions, services de vidéo à la demande) participent à l'expérience. Toute une série d'entreprises françaises de high-tech - notamment Archos pour la fourniture de tablettes - assurent les prestations techniques pour le compte de TDF. Après une première vague de t...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant