Tchernobyl : le nouveau sarcophage a pris du retard

le
0
Fixé initialement à 432 millions d'euros, le budget a plus que triplé pour atteindre actuellement 1,54 milliard d'euros. Les travaux ne seront pas terminés avant 2015.

Près de quatre ans après la signature du contrat, en septembre 2007, le «plus beau chantier environnemental du monde», qui devait être terminé l'an prochain, a accouché d'une souris. À ce jour, le consortium Novarska, qui associe Bouygues et Vinci, n'est parvenu à creuser que les fondations du gigantesque sarcophage de 30.000 tonnes d'acier destiné à recouvrir le réacteur n° 4 de la centrale de Tchernobyl. Du coup, les travaux ne seront pas terminés avant 2015. Quant au budget, fixé initialement à 432 millions d'euros, il a plus que triplé pour atteindre aujourd'hui 1,54 milliard d'euros.

Pourtant, les deux groupes français de BTP n'ont pas ménagé leurs efforts pour relever le défi de ce projet hors norme. Il aura notamment fallu près d'un an et la mobilisation de 250 ouvriers pour retirer la bagatelle de 48.000 m³ de terre contaminée, avant de pouvoir commencer à creuser les fondations. Le caractère hautement radioactif du site soumet Novarska à des cont

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant