Tcheng Tchoung FC, la télé-réalité pour devenir pro

le
0

En général, ce sont les gamins qui rêvent de devenir footballeurs. Mais en Corée du Sud, plus de 2000 "vingtenaires" se sont présentés à une télé-réalité visant à leur donner une chance de percer en tant que professionnels. Désormais, ils ne sont plus que 21 à vivre avec des caméras sur le dos 24h sur 24... en Belgique.

À l'entrée du complexe d'entraînement de Gand, situé au Warmoezeniersweg, un panneau prévient le visiteur qu'il pénètre au centre où s'enforcissent les récents champions de Belgique. En mai dernier, La Gantoise a en effet bouleversé les habitudes de la Jupiler Pro League en s'emparant du titre pour la première fois de son histoire, laissant ainsi Bruges et Anderlecht sur le trottoir. Quelques semaines ont passé depuis et Gand vient de se faire remarquer pour une autre raison. Début août, les installations gantoises ont ainsi accueilli une quarantaine de Sud-Coréens. Pas pour les transférer au club, mais pour le bien d'une téléréalité diffusée actuellement dans le pays de la présidente Park Geun-hye. "Le principe est simple, débute Tae Hyun, seul membre de la délégation à parler français. Il y a 21 joueurs qui tentent de devenir professionnels. Ils suivent donc des entraînements et disputent des matchs contre des équipes de jeunes." Mais pourquoi en Belgique ? Tout simplement parce que depuis août 2014, le club de l'AFC Tubize, sociétaire de la deuxième division belge, a été racheté par la société sud-coréenne de marketing sportif Sportizen. "On cherchait une bonne ambiance pour pouvoir s'entraîner correctement, explique Jaihoung Choin, le producteur de l'émission, vareuse de l'Espagne sur le dos. Nous sommes donc rentrés en contact avec Tubize via son président et il a bien voulu nous accueillir. En plus, la Belgique est 3e au classement FIFA, donc c'était une opportunité pour nous de voir dans quelles circonstances ils travaillent ici."

De 2400 à 21


C'est la première fois qu'une émission de ce type est lancée en Corée du Sud. Au départ, ils étaient 2400 à vouloir tenter l'aventure. 400 ont été sélectionnés en fonction de leur profil et sont passés par la suite au scanner d'une grosse vingtaine de juges qui en ont finalement choisi 21. "Il y a trois-quatre grosses caméras et environ autant de petites qui tournent, confie Tae Hyun. Il n'y a pas de scénario, on fait en fonction de ce qui se passe, on ne filme pas absolument tout, mais il arrive que l'on prenne certaines conversations entre joueurs, leur réaction après les entraînements et avant les matchs."

Aujourd'hui, le Tcheng Tchoung FC (FC Jeunesse en coréen) affronte donc un mix des U21 et U19 de Gand. Le long du terrain, une quinzaine de supporters sont…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant