Tchat spécial Or avec Jean-François Ruel (Tundra Finance)

le
6

Ruée vers l'or : stop ou encore ? Investir dans le métal jaune en période de crise, l'idée n'est pas nouvelle mais elle garde une certaine pertinence si l'on en juge par l'évolution du cours de l'once au cours des dernières années. A l'été 2007 quand la crise des subprimes a éclaté au grand jour, ce dernier cotait un peu au dessus de 650 dollars l'once. Cinq ans plus tard, le même once d'or cote s'échange à près de 1.750 dollars, soit une hausse de près de 170% dans l'intervalle ! Le métal jaune a donc parfaitement joué son rôle de valeur refuge alors que dans l'intervalle le CAC 40 a dévissé d'environ 40% ! Le constat est sans appel... Si l'or est très prisé des investisseurs et des banques centrales qui détiennent dans leurs coffres près de 20% des réserves mondiales, il faut savoir qu'environ la moitié de la demande en or est destinée à la joaillerie. L'Inde garde sa place de premier importateur mondial en raison de la passion des habitants du pays pour les bijoux ! Mais la Chine, premier producteur mondial depuis 2007, connaît actuellement une envolée de sa demande pour le métal jaune et pourrait dépasser l'Inde d'ici la fin de la décennie. La « relique barbare » décrite par Keynes a donc de beaux jours devant elle... Où vont les prix ? Faut-il s'intéresser aux mines d'or ? Si oui, lesquelles ? Nous donnons cette semaine la parole à un gérant canadien spécialisé dans les titres aurifères (75% des mines d'or cotées le sont au Canada).

Jean-François Ruel, président de Tundra Finance, vous répondra mercredi 17 octobre à 16h. Posez-lui dès maintenant vos questions.

J.G

L'EXPERT :

Jean-François Ruel cumule plus de 25 ans d'expérience dans le secteur du courtage en valeurs mobilières et du financement corporatif en Amérique du Nord. De 2002 à 2007, il a été premier vice-président de Desjardins, un important courtier canadien. Depuis 2007, il est président de Tundra Finance (3 fonds UCIT's IV).

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.