Tchat avec Olivier Pastré du Cercle des économistes

le
0

L'accord signé le 11 janvier entre le patronat et trois organisations syndicales est historique dans la mesure où il a été négocié directement entre partenaires sociaux, sans l'intervention de l'Etat. Si ce texte consacre de nouveaux droits pour les salariés (participation accrue à la gouvernance, meilleur encadrement du travail à temps partiel, droits rechargeables etc.), les entreprises ont aussi obtenu la possibilité de négocier sur la durée du travail et les salaires dans un cadre simplifié et de manière décentralisée. Evidemment, cet accord ne satisfait pas tout le monde. Progrès pour les uns, recul pour d'autres... Pourtant, il est indispensable que le Parlement transcrive dans la loi ce texte sans le « détricoter » avertit l'économiste Olivier Pastré. En attendant, que penser de cet accord ? Va-t-il permettre de faire reculer le chômage en France ? Les salariés seront-ils vraiment mieux protégés ? Donnez votre opinion et posez vos questions à Olivier Pastré...

Olivier Pastré, membre du Cercle des économistes, vous répondra mardi 12 mars à 17h. A vos questions !

Pour relire l'analyse d'Olivier Pastré, cliquez ici.

L'EXPERT :

Professeur à l'Université de Paris VIII, président d'IM Bank (Tunisie), Olivier Pastré est aussi membre de la Commission de surveillance de la Caisse des Dépôts et Consignations, conseiller scientifique de la Revue d'économie financière et membre du Conseil scientifique de l'Autorité des marchés Financiers. Agrégé des Facultés de Droit, il est titulaire d'un Master of Arts in Economics de l'Université de Rhode Island.