Tchat avec Jacques Mistral du Cercle des économistes

le
0

Attendu par les investisseurs du monde entier, le discours de Ben Bernanke mercredi dernier a fait l'effet d'une douche froide. Pourtant, rien de bien surprenant à l'annonce que la Reserve Federal (FED) ralentirait progressivement son programme de rachat d'actifs si l'économie américaine continue de s'améliorer. Les Bourses font pourtant grise mine, tant ces injections de liquidités (85 milliards de dollars par mois pour le programme QE3 de la FED) sont devenues un carburant naturel au bon fonctionnement des marchés. Certains évoquent une véritable « accoutumance » qui favoriserait la formation des bulles. Pour l'économiste Jacques Mistral, le moment de vérité approche... La politique des banques centrales était-elle la seule possible pour arracher le monde à la crise financière de 2007/2008 ? Entre la BCE et la FED, qui mène la meilleure politique ? Quelle est l'issue possible ?

Jacques Mistral, membre du Cercle des économistes, vous répondra mercredi 26 juin à 17h. A vos questions !

Pour relire l'analyse de Jacques Mistral, cliquez ici.

L'EXPERT :

Senior fellow de la Brookings Institution à Washington et Conseiller spécial de l'IFRI (l'Institut Français des Relations Internationales), président de l'Association Paul Ricoeur et membre du CA de BNP Paribas Cardif, Jacques Mistral a été en 2012 Pierre Keller visiting Professor of public policy, Harvard Kennedy School ; en 2013, il est visiting Professor à l'Université de Nanjing et à l'Université du Michigan.