Tchat avec Akiko Suwa-Eisenmann du Cercle des économistes

le
0

Depuis les années 1950, la part des 1% des Français les plus riches dans le revenu total est stable. En revanche, elle a diminué depuis un siècle. Si le poids des prélèvements obligatoires permet de corriger dans une certaine mesure les inégalités importantes de revenus et de patrimoine, les rémunérations, parfois indécentes, de certains patrons stars (sans parler des footballeurs ou des stars du show biz) défraient régulièrement la chronique. Faut-il s'en inquiéter ? Les dernières mesures prises pour mieux encadrer les processus de rémunération vont-ils dans le bon sens ? A ces questions, l'économiste Akiko Suwa-Eisenmann propose d'élargir le débat à la notion d'inégalité en général. Certaines sont-elles justifiées ? Lesquelles accepter ? Lesquelles combattre ? Débattons-en sur Boursorama...

Akiko Suwa-Eisenmann, membre du Cercle des économistes, vous répondra mardi 2 juillet à 17h. A vos questions !

Pour relire l'analyse d'Akiko Suwa-Eisenmann, cliquez ici.

L'EXPERT :

Directrice de recherches à l'Institut national de la recherche agronomique, Akiko Suwa-Eisenmann est chercheur à l'Ecole d'économie de Paris. Elle a entre autres, était Co-directrice du programme « Commerce International et Développement » du Cepremap, une association à l'interface entre le monde professionnel et la recherche académique.