Tchad-Onze morts lors d'une opération de police à N'Djamena

le , mis à jour à 16:14
0

(Précisions, bilan) N'DJAMENA, 29 juin (Reuters) - Des islamistes présumés du groupe Boko Haram ont fait sauter des charges explosives lors d'une opération de police tôt lundi matin à N'Djamena, la capitale tchadienne, tuant cinq policiers. Six djihadistes présumés ont été tués dans l'explosion, a-t-on précisé de sources gouvernementales et policières. Le raid de la police tchadienne visait une cache d'armes dans l'est de la ville, dans le cadre des opérations menées à la suite du double attentat suicide qui a fait 34 morts le 15 juin à N'Djamena. "Un suspect nous a désigné une maison où on fabriquait des bombes", a dit le ministre tchadien de l'Intérieur, Abderahim Bireme Hamid. "Quand nous sommes arrivés sur place à 05h00, nos forces sont tombées sur les terroristes qui se sont fait sauter", a-t-il ajouté. Un policier qui se trouvait sur les lieux a déclaré qu'un des islamistes portait une ceinture d'explosifs qu'il a déclenchée à l'arrivée de la police. Un témoin dans le quartier de Diguel a vu des employés de la Croix-Rouge déposer au moins quatre corps sur un camion. Le procureur Alghassim Khamiss a précisé que la maison était une cache d'armes et qu'une grande quantité d'explosifs artisanaux avait été saisie, ainsi que huit mortiers. Dimanche, les autorités tchadiennes ont annoncé l'arrestation de 60 suspects et le démantèlement de la cellule responsable des attentats du 15 juin. ID:nL5N0ZE0SY Le Tchad est en pointe dans l'aide apportée au Nigeria dans le combat contre Boko Haram. Le commandement de la force régionale chargé de la lutte contre le groupe islamiste se trouve dans la capitale tchadienne. (Madjiasra Nako et Moumine Ngarmbassa; Danielle Rouquié et Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant