Tchad - Nouveau Premier ministre à deux mois des élections

le
0
    N'DJAMENA, 14 février (Reuters) - Le Tchad a nommé un 
nouveau Premier ministre, Albert Pahimi Padacke, à la suite de 
la démission de son prédécesseur, a annoncé samedi la télévision 
d'Etat, ce qui ouvre la voie à un remaniement gouvernemental à 
deux mois des élections présidentielles. 
    Aucune raison n'a été donnée pour expliquer le départ, 
annoncé plus tôt dans la journée, de Kalzeube Pahimi Deubet, qui 
a occupé le poste de Premier ministre pendant plus de deux ans. 
    Le président Idriss Déby, au pouvoir depuis plus d'un quart 
de siècle, s'est engagé cette semaine à modifier la Constitution 
pour limiter le nombre de mandats présidentiels s'il est réélu 
pour un cinquième mandat en avril prochain.  ID:nL8N15O4VI  
    Cette promesse intervient au moment où plusieurs de ses 
pairs africains, dont les présidents du Burundi, du Rwanda et de 
la République démocratique du Congo, ont à l'inverse modifié la 
Constitution pour se maintenir au pouvoir. 
    Albert Pahimi Padacke, un ancien ministre de la Justice, est 
vu comme une proche allié d'Idriss Deby. 
    Sous couvert d'anonymat, un observateur politique note que 
sa nomination peut aider Idriss Deby à prendre des voix au 
leader de l'opposition Saleh Kebzabo, originaire de la même 
région que le nouveau Premier ministre. 
 
 (Madjiasra Nako, Benoit Van Overstraeten pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant