Tchad-Déby promet de limiter le nombre de mandats s'il est réélu

le
0
    N'DJAMENA, 9 février (Reuters) - Le président tchadien 
Idriss Déby, au pouvoir depuis plus d'un quart de siècle, s'est 
engagé mardi à modifier la Constitution pour limiter le nombre 
de mandats présidentiels s'il est réélu pour un cinquième mandat 
en avril prochain. 
    Cette promesse intervient au moment où plusieurs de ses 
pairs africains, dont les présidents du Burundi, du Rwanda et de 
la République démocratique du Congo, ont à l'inverse modifié la 
Constitution pour se maintenir au pouvoir. 
    Idriss Déby, arrivé au pouvoir à la faveur d'un coup d'Etat 
en 1990, a lui-même eu recours à une réforme constitutionnelle 
en 2005 pour supprimer la limitation du nombre de mandats, avant 
d'être réélu dans la foulée au terme d'un scrutin très disputé. 
    "Le principe de la limitation des mandats présidentiels doit 
être réintroduit dans la Constitution", a déclaré le chef de 
l'Etat tchadien devant des membres de son parti. 
    Idriss Déby a expliqué qu'il avait modifié la Constitution 
en 2005 parce que "la vie du pays était en danger" mais que plus 
rien n'empêchait aujourd'hui que le pouvoir change de main. 
     
 
 (Madjiasra Nako; Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant