Taxis réservés aux dames 

le
0
Women Cab offre une alternative à celles qui craignent les véhicules clandestins et l'insécurité.

Dans la nuit du 18 au 19 avril 2008, Susanna Zetterberg hèle un taxi à la sortie d'une discothèque parisienne. Au petit matin, son corps sans vie, à moitié calciné, est retrouvé en forêt de Chantilly. La jeune Suédoise de 19 ans a eu le malheur de croiser la route d'un désaxé au volant d'un faux taxi. «Cette affaire a provoqué chez moi un effet déclencheur, ça m'a vraiment choquée », confie Malika Montagna, fondatrice de Women Cab en juin dernier.

À la tête d'une flotte de six véhicules réservés aux femmes, elle a repris en l'adaptant le concept des Pink Ladies Cabs londoniens. «Là-bas, ce sont des femmes qui conduisent et le prix équivaut à celui d'un taxi classique, éclaire Malika Montagna. Women Cab s'est positionné sur un service plus haut de gamme.» S a petite entreprise a ainsi recruté d'anciens chauffeurs de maître. «Des hommes, je n'ai pas trouvé de femmes sur le marché, assure-t-elle. Ils sont géolocalisés en permanence et doivent envoyer

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant