Taxes foncières : une hausse de 21% en cinq ans

le
2

(lerevenu.com) - La hausse de la taxe foncière est de 21,26% en moyenne entre 2008 et 2013, selon l'Observatoire UNPI (union nationale de la propriété immobilière) des taxes foncières. Elle  était de 21,17% entre 2007 et 2012, de près de 25% entre 2007 et 2011. Aujourd'hui, cette progression est quatre fois supérieure à l'inflation constatée entre 2008 et 2013 (5,87% selon l'Insee), et encore très largement supérieure à celle de la progression des loyers (7,05% d'après l'observatoire Clameur) et à celle des salaires (11,73% pour le smic horaire) toujours entre 2008 et 2013.
La taxe foncière représente deux à trois mois de loyer

Cette dépense incontournable pour les propriétaires alourdit considérablement le budget logement. Elle représente jusqu'à deux à trois mois de loyer dans certaines villes. En cause, la hausse des deux composantes de la taxe foncière : les valeurs locatives (base de l'imposition) et les taux fixés par les départements, les communes et même les intercommunalités.

La première  correspond à la valeur locative cadastrale. Même si cette valeur est effectuée sur la base des valeurs de'74, on applique chaque année un coefficient forfaitaire fixé au niveau national par la loi de finances. Il était de 1,018 en 2013.  En cinq ans la valeur cadastrale a augmenté de 9,65%.

Le montant de la taxe est ensuite obtenu en multipliant la valeur cadastrale par les taux fixés par les collectivités territoriales. Ces taux, deuxième composante

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M601364 le mardi 21 oct 2014 à 16:24

    on diminue le ramassage des poubelles une économie qui va dans quel poche

  • M2991222 le mardi 21 oct 2014 à 16:10

    Le bailleur n'a plus de rentabilté et beaucoup plus de tracasseries style diagnostics coûteux et inutiles.L'immobilier locatif n' aucun intérêt.