Taxer les sodas pour aider l'agriculture

le
0
Une hausse de la TVA sur les boissons non alcoolisées est envisagée.

Le député Bernard Reynès remettra mercredi matin au ministre Bruno Le Maire son rapport sur la compétitivité de l'agriculture française. Selon nos informations, trois pistes seront proposées par le député UMP des Bouches-du-Rhône pour réduire les écarts de coût entre les exploitations françaises et leurs voisines européennes.

La plus concrète réduirait de 1 euro, soit environ 10%, le coût horaire d'un salarié ­agricole permanent. Il passerait de 10,30 euros brut au smic - compte tenu des exonérations existantes - à 9,32 euros.

Pour compenser la perte de recettes pour la Sécu (400 millions), le député propose une augmentation de 5,5% à 19,6% de la TVA sur les boissons sucrées non alcoolisées. Les deux autres propositions visent la TVA sociale et l'harmonisation des salaires et charges sociales en Europe.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant