Taxer les plus fortunés, catalyseur du bien-être

le
0
Après avoir passé 54 pays au crible, une étude américaine fait le lien entre la progressivité des systèmes d'imposition et le bonheur de la population.

À coup sûr, Barack Obama n'aura pas manqué de lire cette étude. Alors que le président américain va proposer au Congrès ce lundi une taxe spéciale sur les revenus des contribuables gagnant plus d'un million de dollars par an (environ 725.000 euros), une enquête de l'université de Virginie publiée début septembre dans le journal Psychological Science, souligne que plus un système d'imposition est progressif, plus le niveau de «bonheur» de ses ressortissants est élevé. En d'autres termes, taxer fortement les contribuables les plus aisés serait un catalyseur du bien-être collectif, précise Shigehiro Oishi, directeur de l'étude.

En se basant notamment sur les résultats de sondages de l'institut américain Gallup, ce chercheur a passé au crible les niveaux de bien-être de 54 pays en les comparant avec la «progressivité» de leurs systèmes d'imposition respectifs. Il ressort que les pays dont le bonheur affiché par la population est le plus élevé (avec en tête,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant